Togo, une géopolitique du football

0

Diffusé dans le cadre de la soirée thématique sur le soccer au dernier festival PanAfrica, Togo, une géopolitique du football, revient sur l’incroyable qualification de l’équipe nationale du Togo, les Éperviers, pour la Coupe du Monde 2006. Un documentaire remarquable qui nous éclaire sur la dimension-éminemment- politique du football et ses enjeux sur la scène internationale.

Coupe du Monde 2006 : Les Eperviers face à la Corée

2006 _ Alors que le pays se relève difficilement d’une grave crise politique et sociale, l’équipe de football togolaise, les Éperviers, réussit l’exploit de se qualifier pour la Coupe du Monde qui se joue en Allemagne. Le pays est en liesse. Hommes, femmes, enfants, vieillards, tous sans exception, soutiennent leurs joueurs avec une ferveur indéfectible. Bien plus qu’un exploit sportif, cette qualification résonne comme une revanche pour ce pays en proie à des guerres intestines qui fragilisent chaque jour un peu plus la population. Et si cette Coupe du Monde redonnait aux Togolais l’espoir de sortir du chaos ?

adebayor20togo
Emmanuel Adébayor, capitaine des Éperviers. Il joue en Angleterre à Manchester City.

Togo, une géopolitique du football nous offre un portrait du Togo sensible et poignant. Assommés par la dure réalitéquotidienne et l’accablante pauvreté, les Togolais n’ont pas renoncé pour autant à leur fierté. Tous unis derrière leurs joueurs, ils revendiquent haut et fort leur place sur la scène internationale ou plus exactement sur l’échiquier politique international. Car derrière les matchs de football, c’est bien la politique du pays et ses relations avec le monde qui sont en jeu.

Tentatives de déstabilisation, manipulation, duplicité, corruption, mépris et indifférence des instances nationales et internationales, comment déjouer tous ces obstacles sans perdre de vue la vraie compétition ? Les Éperviers réussissent pourtant à offrir un beau spectacle à leurs supporters. Et à nous spectateurs qui vibrons avec eux. Entre excitation et inquiétude, on les suit, dans leurs rencontres avec la Corée, la Suisse et enfin l’ancien empire colonial : la France. Bien que n’ayant aucun enjeu sur le plan sportif – puisque le Togo, par deux fois vaincu, ne sera pas qualifié pour participer à la suite de la compétition- ce dernier match a un étrange de goût de revanche.

A la lumière de cette rencontre, on perçoit bien le ressentiment qui demeure envers la France, plus de 40 ans après l’indépendance du Togo. Malgré les prédictions des oracles, qui ont le mérite de nous faire sourire, les coéquipiers d’Emmanuel Adébayor (voir photo) sont de retour au bercail.

Drapeau en berne. Fin d’un rêve. Réveil douloureux… Mais déjà 2010 pointe à l’horizon et avec elle l’espoir d’une belle revanche.

Togo, une géopolitique du football, réalisé par  Pierre Morath et Nicolas Peart, 2007

1 COMMENTAIRE

  1. j’oublierai jamais cette année 2006 à lomé!!c’était vraiment un beau cadeau que nos joueurs nous avaient offert!! on était tous dans les rues à hurler de joie!si c’est à refaire je n’hésiterai pas une seule seconde!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.