Mange, ceci est mon corps

0
338

Touki Montréal vous propose la critique de Mange, ceci est mon corps, premier long métrage du réalisateur Michelange Quay, présenté dans la catégorie sélection internationale- fiction longs métrages du festival Panafrica International de Vues d’Afrique.

« Pourquoi la dame elle buvait au biberon ? « , demande à Michelange Quay une petite fille lors de la période de questions qui a suivi la projection. « Pourquoi », c’est une question que l’on peut se poser tout au long de ce film … ou pas. Car au fond, il n’y a pas une seule lecture de Mange, ceci est mon corps. « Je ne voulais pas figer le sens », avoue le réalisateur. Chaque spectateur peut décrypter à sa manière cette oeuvre plutôt surprenante.

Car il y a dans ce film de quoi en décontenancer plus d’un (certains n’ont d’ailleurs pas attendu la fin pour quitter la salle) : aucune trame narrative, des scènes presque insoutenables (image et son), des mots répétés à l’infini. Cette oeuvre met le public au défi.

Le film s’ouvre sur un magnifique survol d’Haïti : ses eaux turquoises, ses bidonvilles, ses cascades et ses cours d’eaux, ses collines arides et ses forêts. Madame y vit dans une grande maison à l’abri du besoin en compagnie de son serviteur Patrick. On la découvre vieille et alitée au début du film, mais ensuite une version plus jeune de cette colonisatrice caricaturée fait son apparition interprétée par Sylvie Testud. Des séquences illustrant le folklore haïtien viennent ponctuer les scènes avec ces personnages. La musique est y très présente et habilement mise en image par le jeune réalisateur, comme dans cette scène où de vieilles haïtiennes habillées de manière vaudou jouent un genre d’afro-beats hypnotique avec des platines vinyle et des tables de mixage. 

Mange, ceci est mon corps n’est pas un film qui se raconte mais qui se ressent. il s’agit d’une oeuvre esthétique et poétique qui laisse à chacun la liberté de l’interpréter.

Mange, ceci est mon corps

Michelange Quay

Haïti-France

2007

Mercredi 22 avril 20h30 cinéma Beaubien


AUCUN COMMENTAIRE

  1. Il a l’air vraiment spécial ce film, en tout cas, ça donne envie d’aller le voir !

  2. Très prochainement sur le site, l’entrevue vidéo avec Michelange Quay le réalisateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE