Oumou Sangaré – Alpha Blondy : La marraine et le brigadier

 

touki- Ounou Sangaré- jazz_20090708_008 (1)

Oumou Sangaré aime être belle. Surtout sur scène. C’est une opportunité pour elle de montrer à la planète qu’une femme africaine peut être belle et sait aussi s’habiller comme il faut. C’est en tout cas ce qu’elle a expliqué à Touki Montréal deux heures avant son concert.

Au Métropolis, la Malienne l’a encore démontré avec brio. Mais en plus, elle s’est offert une prestation remarquable n’hésitant pas quelquefois à mettre la main à la pâte pour danser  avec ses deux magnifiques choristes et danseuses.

Soigneusement habillée pour cette grande sortie à Montréal, la fille de griotte malienne a su captiver l’attention des nombreux Maliens et africophiles présents. C’était aussi l’occasion pour la Malienne de présenter Seya, son dernier album pour lequel elle est présentement en tournée en Amérique du Nord.

 

Les deux choriste d'Oumou Sangaré
Les deux choristes d'Oumou Sangaré

Une performance méritée (après plus de cinq ans d’absence) et qui s’est maintes fois soldée par plusieurs salves d’applaudissements.

Alpha Blondy nana, Alpha Blondy est là!

Quant à la prestation de l’Ivoirien, rien à dire sur l’aspect Entertainment. En vieux routier, Alpha Blondy a su gérer la pression et animer la galerie avec ses 10 musiciens et ses deux choristes. Comme certains artistes de sa trempe, Alpha s’est se faire attendre. Et même quand il est là, il est toujours parti.

 

Alpha Blondy
Alpha Blondy

Il peut se le permettre. Alpha Blondy fait partie du cercle très restreint des reggaemen africains qui ont réussi, au côté de Lucky Dube ou depuis peu de Tiken Jah Fakoly.

 

Alpha Blondy, en pleine maîtrise de la scène
Alpha Blondy, en pleine maîtrise de la scène

Il n’a jamais arrêté la révolution. L’Ivoirien n’a jamais cessé le combat. Toujours paré de son treillis, il continue la lutte :

  • Contre la France, pays colonisateur : « Si tu n’as rien à dire, tais-toi », « Ils ont mis le pays à feu et à sang. Ces salauds ont mis le feu au paradis. Ces salauds ont mis le feu dans mon pays »
  • Contre la société : « Journaliste pyromane, Politicien mythomane », « Ne tirez pas sur l’ambulance, la Côte d’Ivoire est touchée »
  • Mais aussi pour la paix : « Nous sommes en croisade contre la guerre, homo sapiens », « Dieu d’Abraham est un Dieu de paix et d’unicité »

Côté musical, le rythme est malheureusement identique et même peu innovateur. C’est le même fonds de commerce depuis ses débuts. Rien à voir avec la prestation des Rocksteady la veille.

Un journaliste expliquait qu’il s’agissait du même concert que celui de l’an dernier. Mais les gens n’en avaient cure. Au contraire, c’était la fête. Alpha Blondy a comblé les Montréalais présents au Métropolis. Pourtant, malgré les appels répétés d’un public en demande, Alpha n’est jamais revenu…pour un deuxième rappel.

Alpha Blondy_VDL4709 VictorDiazLamich (c)FestivaldeJazzdeMtl09

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.