Festa de Cabo Verde à Montréal

0

La capverdienne Maria de Barros était de passage au Kola Note, dans le cadre du Festival international Nuits d’Afrique. Retour sur cette soirée avec Touki Montréal.

Maria de Barros est tout simplement une femme resplendissante. Elle avait été la révélation du festival en 2004. Son retour à Montréal était donc très attendu. Au programme, du soleil et beaucoup de bonne humeur.

C’est vêtue d’une magnifique robe d’un bleu clair comme l’azur qu’elle pénétrait dans la salle du Kola Note. Son immense sourire séduisait immédiatement. Le public, un peu timide sur les premiers titres, investissait finalement la piste de danse et la soirée était vraiment lancée.

Touki Montréal- Maria de Barros au Kola Note- Photo Allison Staton
Touki Montréal- Maria de Barros au Kola Note- Photo Allison Staton
Touki Montréal- Maria de Barros au Kola Note- Photo Allison Staton
Touki Montréal- Maria de Barros au Kola Note- Photo Allison Staton

Capverdienne de cœur, Maria de Barros est aussi une citoyenne du monde et sa musique s’en ressent. Elle a ainsi offert un voyage dans un Cap-Vert entremêlé de reggae, salsa et samba. Maîtrisant quatre langues dont elle aime alterner l’usage, elle a montré tout le poids de son passé. Elle est en effet née au Sénégal, a grandi en Mauritanie pour finalement s’installer dans sa patrie d’adoption, les Etats-Unis.

« Vous êtes dans mon salon au Cap-Vert »

On était loin de Montréal en cette soirée. On pouvait entendre le son de la plage et sentir les odeurs des plats locaux. Maria de Barros aime communiquer avec son public et ne s’est pas gênée pour le faire. En bonne maîtresse de maison, elle invite à se remuer (« mexe cadeira ! ») mais sait aussi calmer l’ambiance en passant dans un registre propice aux danses amoureuses. Quel romantisme !

Sa marraine, la grande diva Césaria Evora, décrivait des images de détresse et de pauvreté. Maria de Barros aura pour sa part laissé une vision plus positive et enjouée. Celle de la « Morabeza » : la gentillesse, l’hospitalité, la générosité. Maria, vous êtes merveilleuse ! Rendez-vous au Cap-Vert !

Nicolas Roux

A lire aussi : Entrevue – Maria de Barros

Touki Montréal- Maria de Barros au Kola Note- Photo Marie-Espérance Cerda
Touki Montréal- Maria de Barros au Kola Note- Photo Marie-Espérance Cerda

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.