Le Balattou au septième ciel

Retour sur le spectacle de Freshlyground au Club Balattou le 22 juillet dernier, dans le cadre du 23e Festival international Nuits d’Afrique.

Pour leur grand début à Montréal, Freshlyground a tout bonnement été brillant. Sur la petite scène du mythique Balattou se trouvaient sept musiciens, dont la chanteuse Zolani Mahola ( photo ci-dessus ) et le batteur Peter Cohen, que Touki avait rencontrés plus tôt. Ils ont démontré leur éclectisme musical, en jouant des morceaux assez variés tels les hits Doo Be Doo et Fired Up.

Touki Montréal- FreshlyGround (Afrique du Sud) au Balattou- Photo Leah Wanklyn
Touki Montréal- FreshlyGround (Afrique du Sud) au Balattou- Photo Leah Wanklyn

Freshlyground est un de ces groupes difficile à classer. Pas vraiment de la pop pure, pas vraiment de la musique africaine traditionnelle, mais plutôt un mélange des deux, avec une pointe de jazz et d’ »indie rock ». Ils utilisent toutes sortes d’instruments tels la flûte, le mbira, les percussions ou le violon. Et au plus grand plaisir du public, ils ont réussi à afficher toutes ces influences durant cette soirée.

Touki Montréal- FreshlyGround (Afrique du Sud) au Balattou- Photo Leah Wanklyn
Touki Montréal- FreshlyGround (Afrique du Sud) au Balattou- Photo Leah Wanklyn

Ces natifs de l’Afrique méridionale ont montré une grande décontraction dans un Balattou en feu. La très charismatique Zolani Mahola communique, partage, fait de l’humour pour ses fans. Mais les autres membres veillaient aussi au grain. La violoniste se laissait aller à de délicieuses danses tandis que le bassiste aux allures de surfeur incitait la salle à sauter de toute part.

Après un rappel le groupe s’en est allé finalement, laissant un grand sentiment de béatitude. Au final, une performance très agréable qui sera certainement un des moments les plus marquant de cette édition du festival.

Nicolas Roux

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.