Vive le maghreb libre !

La venue de Khaled était un des moments très attendus des Francofolies 2009.  Le 2 août dernier, le roi du raï a honoré son titre en électrisant la place des Festivals de sa voix porteuse d’émotion. Touki Montréal y était.

De nombreuses averses ayant ponctué le ciel montréalais au cours de la journée, beaucoup de spectateurs prévoyants avaient traîné leurs parapluies. Finalement ceux-ci auront juste servi de porte-drapeaux (algériens et marocains), car comme le fait remarquer Khaled au milieu du concert, lui et ses musiciens ont « fait fuir la pluie ! »

Dès le début, la foule paraît conquise : les spectateurs tapent des mains et balancent leurs hanches, crient. Beaucoup de familles avec des enfants sont venus écouter le célèbre chanteur. Les quatre premiers titres sont issus de son dernier album Liberté qui laisse plus de place aux musiques maghrébines que les précédents. Khaled est d’emblée à l’aise, le sourire collé aux lèvres : la scène est son milieu naturel sans aucun doute. Déjà dans une sorte de transe, il danse vêtu des drapeaux algériens et marocains, ce qui enchante le public.

Touki Montréal - Khaled - Ilan Dehé
Touki Montréal - Khaled - Ilan Dehé

Guitares, basse, oud, cuivres, violons, percussions, claviers et batterie : le chanteur est entouré sur scène d’une pléiade de musiciens qui donneront tour à tour de savoureux solos. Avec sa voix, il jongle des aigus aux graves avec une habilité déconcertante. Lui et son groupe enchaînent avec des titres des albums Sahra, Kenza et N’ss n’ssi. Le raï se mêle alors à la salsa, au reggae et même à un peu de zouk !

Le spectacle se termine par un medley incluant les plus grands succès du chanteur : Chebba, Abdel Kader, N’ssi n’ssi et Didi. Une sorte de feu d’artifice musical où Khaled prend un court moment la place de son claviériste et surprend la foule avec une prestation très énergique. L’un des musiciens plaisante ensuite en disant au public que pour entendre de nouveau leur idole il faudra aller à Las Vegas le 28 novembre pour le spectacle Sahara. Des sifflets fusent de toute la place des Festivals : on ne plaisante pas avec une foule en liesse qui veut un rappel ! Finalement, Khaled répond à la demande et offre Trig lycée et Aïcha en guise de conclusion.

Julia Haurio

Touki Montréal - Khaled - Pierre Dehé
Touki Montréal - Khaled - Pierre Dehé

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.