"La provocation c'est du passé!" – Oxmo Puccino

Quand des rappeurs québécois rencontrent une icone du rap français, Oxmo Puccino, le débat s’anime rapidement. Si vous n’avez pas pu suivre ces deux heures sur le twitter de Touki Montréal, petite session de rattrapage.

De gauche à droite, Imposs, Jean Sébastien Larouche , Chafiik ( Loco Locass) et Oxmo Puccino  Photo Charles MATHON , Touki Montréal
De gauche à droite, Imposs, Jean Sébastien Larouche , Chafiik ( Loco Locass) et Oxmo Puccino Photo Charles MATHON , Touki Montréal

« Le Hip Hop est un contre pouvoir ! » lance Oxmo Puccino tout en rajoutant : « aujourd’hui beaucoup moins, on peut rire de certains chanteurs ». Si le thème du débat « Les mots de la rue: âge de raison » paraissait passionnant pour les organisateurs, c’est une discussion à voix multiples qui a dévié vers le rôle d’un genre musical et son avenir. Son avenir ? Une question assez étrange pour Oxmo Puccino  » Le futur du rap ! Il est passé depuis longtemps  » répond-il ironiquement.

Ravis d’être présents pour discuter de leur métier, plusieurs artistes québécois d’origines diverses se sont rassemblés pour créer une alchimie entre les diverses branches d’un seul arbre, la poésie. Pour le slammeur québécois Jean Sébastien Larouche,  » ce sont tous des poètes ». Chaque rappeur ou slammeur a du à un moment donné se définir dans un genre. Mais pour Oxmo Puccino, « c’est l’artiste qui fait les codes du Hip Hop ».

_MG_4566

Dans cette ambiance très grave portant sur la réflexion de la place de l’artiste dans sa musique et dans la société, un spectateur n’a pas hésité à évoquer l’humour nécessaire aux artistes pour faire passer leur message. The Narcicyst, ce MC canadien d’origine irakienne, est pourtant la preuve vivante d’un humour décalé. Dans un de ses clips vidéos, il n’hésite pas à se mettre en scène dans la peau d’un pauvre voyageur victime d’un interrogatoire à l’aéroport. Finalement, peu importe le message, il faut pour lui qu’il soit dit de la bonne manière « It’s not what you say, but how you say it » . Pour Oxmo Pucino, la censure n’est pas possible: « Il faut dire le pire de la plus belle façon » . Pour le chanteur des Loco Locass, Chafiik, sa musique doit être un mélange: « Je me suis souvent dit qu’un album devait être comme ses amis. On a parfois des discussions sérieuses mais aussi on déconne parfois. » Chafiik a rappelé le concept de « manifestif » , faire passer un message tout en faisant sauter la foule.

_MG_4569

Un moment rare, celui d’entendre de grands chansonniers d’une nouvelle époque ( nostagique pour Oxmo Puccino). Inquiets, non, sereins ? Oui, le sentiment d’expérience et de sagesse était bien présent au bar Laïka. Comme le dit si bien Oxmo Puccino, « Quand on est dans la musique, on est pas là pour la comptabilité. »

Oxmo Puccino sera Jeudi soir au Métropolis dans le cadre du Festival Francofolies de Montréal.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.