Casanegra : Au sein de la maison noire

En ce deuxième jour du Festival du Film du Monde, le film marocain Casanegra était à l’affiche au cinéma Quartier Latin. Une aventure au cœur de la ville de Casablanca, à découvrir sur Touki Montréal.

Karim (Anas Elbaz) et Adil (Omar Lotfi), deux amis d’enfance, vivent de petit banditisme dans un quartier populaire de Casablanca. Chacun est en quête d’un moyen pour échapper à ce triste quotidien. L’un recherche l’attention de la jolie Nabila (Ghita Tazi) tandis que l’autre ne rêve que de l’exil en Suède.

À travers les très bonnes performances de ces deux acteurs, on découvre de magnifiques plans de Casablanca, si belle et pourtant si cruelle. Mais aussi le malaise de la jeunesse, les problèmes familiaux ou les humeurs du petit truand local Zrirek (Mohamed Benbrahim). C’est en somme la vie qui est exposée ici. Pas celle du clinquant ou de l’extraordinaire. La vraie vie, simple et à la fois compliquée.

Dans Casanegra, le réalisateur Nour Eddine Lakhmari réussit habilement à dépeindre un monde de paradoxes, celui des dessous de Casablanca. Les deux personnages, en l’apparence différents, se recoupent en fin de compte. Adil, grand cœur sous airs de dur, et Karim, à la raison finalement limitée, gardent un certain sens des valeurs dans un milieu dont ils ont du mal à se dégager. Le film soulève d’ailleurs toute la difficulté à sortir d’un univers auquel on est parfois plus attaché que l’on ne le pense.

Nicolas Roux

Prochaine projection :

30 août, 12h10, Quartier Latin

31 août, 17h00, Quartier Latin

01 sept, 12h30, Quartier Latin

La bande annonce du film :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.