FFM : Pauline, l’amour en action

Présenté dans la catégorie des Documentaires du Monde de la 33e édition du Festival du Film du Monde, Pauline aborde le sujet déclicat des enfants de femmes détenues dans les prisons de Côte d’Ivoire.

Professeur d’Anglais à Abidjan, Pauline Kouakou est injustement incarcérée pendant 99 jours dans une prison ivoirienne. Elle y découvre les conditions dans lesquelles vivent les enfants des condamnées. A sa sortie, elle décide de créer l’organisation non gouvernementale L’amour en action afin de s’occuper de ces enfants.

Le documentaire de 26 minutes s’attarde sur les circonstances qui ont amené Pauline Kouakou en prison ainsi que l’action qu’elle mène par la suite. Ces enfants demeurant dans des cellules sordides peuvent ainsi bénéficier de divers jouets, vêtements ou nourriture.

La réalisatrice Maïmouna N’diaye rapporte dans ce court métrage une situation qui soulève un réel problème. L’amour en action apporte des brins de solutions. Le sage chinois Lao-Tseu avait déclaré « Paie le mal avec la justice ». Pauline démontre aussi qu’une suite d’événements malencontreux peut parfois amener quelque chose de bienfaisant.

Nicolas Roux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.