Congotronics 3 par Kasaï Allstars

Troisième volume d’une série dédiée aux styles de la nouvelle scène musicale de Kinshasa, en République Démocratique du Congo, l’album Congotronics n°3 est un mélange de musique africaine et de musique électronique. Produit par Crammed Discs en juillet 2008, ce projet est l’initiative du producteur, Vincent Kenis, spécialiste des musiques traditionnelles et urbaines du Congo.

Électrique

Kasaï Allstars est un collectif d’artistes originaires de la province de Kasaï, connue pour ses mines de diamant et ses riches traditions musicales. Il regroupe des membres de quatre formations phares de la région, dont Basokin et Masanka Sankayi (présents sur l’album Congotronics 2).

La caractéristique du style développé par Kasaï Allstars tient à son instrumentation. Le likembé ou piano à pouces (un instrument de voyage à lamelles de métal fixées sur un support servant de résonateur) est amplifié par des haut-parleurs et des percussions mélangeant instruments traditionnels et objets sonores en métal. Lorsque le likembé est électrifié, il produit un son saturé, à la limite du punk. Le groupe intègre également des guitares et des balafons électriques ou pas, comme dans la troisième chanson de l’album, Kafuulu Balu.

Hypnotique

Kasaï Allstars s’inscrit dans le courant musical du groupe Konono n°1 de la banlieue de Kinshasa qui réalise le premier album de la série Congotronics. Sa particularité réside dans les voix, s’inspirant des chants traditionnels aux pouvoirs hypnotiques comme le deuxième morceau de l’album, Mukuba qui dure plus de huit minutes.

Ce mélange subtil de mélodies traditionnelles et de tonalités électriques et urbaines séduit l’auditeur. Les voix et les mots des chanteurs provenant de plusieurs ethnies de la région finissent par l’envoûter. Avec Congotronics 3, l’univers électro-acoustique de la nouvelle scène congolaise évolue, avec une pincée de mysticisme de la terre kasaïenne en plus.

Anne-Laure Jeanson

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.