From a whisper : tragédie à Nairobi

Dans le cadre du festival du film africain de Londres, From a whisper était à l’affiche au centre artistique Rich Mix. Ce long-métrage prend racine au cœur du douloureux attentat contre l’ambassade américaine de Nairobi de 1998. Un projet ambitieux proposé par la réalisatrice kenyane Wanuri Kahiu.

Aborder le brûlant sujet du terrorisme représente en général un défi assez délicat. La Kenyane Wanuri Kahiu approche cependant la question d’une façon plus subtile qu’à l’accoutumée. Au lieu de s’attacher à la suite des événements de cet épisode, elle se sert d’une histoire fictive pour mettre l’accent sur quelques personnages clés  au centre du drame.

FROM-A-WHISPER2Le film se base essentiellement sur le personnage de Tamani (Corrine Onyango), une jeune adolescente rebelle. Elle prisonnière de la tragique mort de sa mère, une des victimes de l’attentat. Prise en charge par l’inspecteur de police Abu (Ken Ambani), elle s’aventure vers le plus pénible des voyages : celui de la vérité.

On découvre par ailleurs la difficile relation entre Abu et son ami Fareed (Abubakar Mwenda), tous deux musulmans, mais dont les visions s’opposent profondément. Le premier s’efforce de garder la raison dans la complexité des maux de la société. Le second succombe au piège de l’extrémisme pour devenir un des personnages central de l’agression.

On espérait beaucoup du film qui a obtenu le prix de meilleur réalisateur à la cérémonie 2009 des récompenses du cinéma africain. Un sentiment de déception planait cependant à la sortie d’une projection qui se faisait parallèlement remarquer pour de multiples ennuis techniques.

whisper

Si la mise en scène, doublée d’une bande sonore délicieuse, répond à toutes les attentes, le scénario fait malheureusement place à de nombreux clichés. Ils sont de surcroît accentués par un jeu souvent trop poussif des acteurs. From a whisper offre malgré tout une image souvent bouleversante et mérite sa chance parmi les lauréats 2009 du cinéma africain.

Nicolas Roux

From a whisper / Kenya / 79 mins

La bande annonce :

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE