Youssou N’dour ramène le jazz à Gorée

Gorée, ville historique du Sénégal. De cette ville partaient plusieurs enfants d’Afrique en direction du nouveau continent. C’était l’époque de la traite négrière. Gorée était alors le centre de transit le plus imporant de l’Afrique de l’Ouest et l’effectif variait entre 100 et 200 êtres humains.

Avec la traite négrière, c’est une partie de l’Afrique qui s’en est allé. Hommes, femmes et enfants. Mais c’est aussi une partie de la culture africaine qui a migré. Notament la musique.

Youssou N'dour

Dans Retour à Gorée, le documentaire de Pierre-Yves Borgeaud, Youssou N’dour entreprend une quête de réconciliation entre la musique qui l’a bercé et celle d’un autre monde, le jazz, le négro spiritual. Son défi : rapporter en Afrique un répertoire de jazz et le chanter à Gorée, en hommage aux victimes de l’esclavage.

Secondé par  le pianiste Moncef Genoud, Youssou N’Dour va parcourir le monde. D’Atlanta à New Orléans, de New York à Dakar en passant par le Luxembourg, accompagnés par d’autres musiciens, ils feront la boucle et réconcilieront la musique américaine avec sa mère africaine.

« Il faut qu’on retienne l’histoire et on avance » confesse le chanteur Sénégalais à la fin du documentaire. « Aujourd’hui à Gorée, il y a beaucoup plus de gens qui font la  fête que des gens qui pleurent » souligne Youssou N’dour. Ce sera un retour dans la joie.

Bande annonce :

Retour à Gorée : Film réalisé par Pierre-Yves Borgeaud, avec Youssou N’Dour, Moncef Genoud, Idris Muhammad, James Cammack, Harmony Harmoneers, Pyeng Threadgill, Grégoire Maret. 2008, 102 minutes.

Diffusé sur les ondes de TV5 Canada.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.