CAN 2010 : Un premier match sensationnel

Au bout de quatre vingt dix minutes, les Aigles du Mali et les Palancas Negras d’Angola n’ont su se départager. Résultat final : 4-4. Un score fleuve dans un match arbitré avec beaucoup d’autorité par l’Algérien Essam Abdel Fatah.

Tout avait bien commencé pour les Angolais. Une heure avant le coup d’envoi, c’est Issa Hayatou, président de la confédération sportive de Football et José Eduardo dos Santos qui ouvrait la cérémonie de cette édition de la CAN. Dans le nouveau stade construit pour l’occasion par les Chinois, les angolais étaient venus nombreux soutenir leur équipe nationale.

Flavio, auteur de deux buts
Flavio, auteur de deux buts - Photo : Finogongas, Flickr

Si sur le plan du jeu, le Mali a été plus entreprenante, l’Angola a été l’équipe la plus réaliste pendant les 60 premières minutes. C’est Flavio Amado, joueur du club saoudien Al Shabab Riyad qui ouvre le score à la 36ème minute. Suite à une erreur de la défense malienne, il récidive six minutes plus tard.

Les poulains de l’entraineur Stephen Keshi ne sont pas au bout de leur peine puisqu’au retour de la mi-temps, deux penalités sont logiquement accordées aux Angolais par l’arbitre algérien. 4-0. Luanda est en délire et le stade de 50.000 places est en ébullition.

Mais c’était sans compter sur la détermination de Seydou Keita et des Aigles du Mali. Les Palancas Negras ont craqué en seulement dix minutes en fin de match. D’abord après un cafouillage dans la surface de réparation angolaise, Keita, le milieu du Barca inscrit le premier but malien.Neuf minutes plus tard, c’est une tête de Frederick Kanoute, l’attaquant du FC Seville qui fait trembler les filets angolais. C’est finalement le jeune attaquant Mustapha Yatabaré qui permet au Mali de revenir au score dans dans le temps additionnel.

Huit buts en 94 minutes. Et probablement des records à battre.

Signe indien ?  le Mali ne perd jamais son premier match en phase finale depuis plusieurs participations. Quand à l’Angola, elle n’a enregistré que deux victoires dans son histoire à cette compétition.

Signe des temps aussi, ce premier match été suivi à travers le monde. Le réseau twitter a été le catalyseur de cette effervescence. #can2010, #CAN2010 ou #angola sont les hashtags qui ont permis aux amoureux du football africain de rester en contact avec Luanda.

« Partout au Mali ici il y a du bruit, les maliens sont sortis, ils sont contents et les aigles meritent bien ca » écrivait Boukari Kanoute, professeur de Francais et d’anglais à Bamako au Mali et tweetant de son compte @Fasokan. « 4buts en 16mn c’est vraiement incroyable » s’exclamait aussi Abdoul, un autre adepte de tweeter sur Toujours pas sage, un blog collectif en francais sur la coupe du monde depuis bamako.

Prochaine rencontre :

Lundi 11 janvier

Malawi – Algeria, 08:45, heure de Montréal

Côte d’Ivoire-Burkina Faso, 11:00, heure de Montréal

Et vous, qu’est ce qui vous a marqué dans ce match ?

1 COMMENTAIRE

  1. Merci Touki! Merci de nous faire suivre le match, du moins lorsqu’on loupe en direct on a un compte rendu qui donne l’impression d’y être.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.