Les lions indomptables se font peur

Dos au mur après leur défaite contre le Gabon, les lions indomptables du Cameroun devaient absolument gagner leur deuxième match pour espérer. Dans un match plein de rebondissements, ils ont souffert face aux Chipolopolos de la Zambie et doivent leur victoire à une bourde du gardien.

L'équipe du Cameroun à la CAN de 2002 - Photo : fanfois, flickr

Comme l’Algérie, le Nigéria et dans une moindre mesure la Côte d’Ivoire, le Cameroun s’est finalement imposé dans son deuxième match de la compétition. Et cette victoire, ils le doivent en grande partie à une grosse bévue du gardien du but  zambien. Mené au score dès 8e minute grâce à un but de renard de Mulenga, les lions auront beau tout essayé, rien ne marchera jusqu’à 68e minute. Geremi Njitap, le latéral Camerounais centre de loin en essayant d’éviter une touche. Mweene, le portier zambien juge très mal la trajectoire et dévie le ballon dans ses propres filets. 1-1.

Quatre minutes plutard, ETO’O donne l’avantage aux Lions grâce à un tir à ras de terre sur la droite et un mauvais dégagement de la défense. 2-1. Malgré tout, les Zambiens continuent de pousser et ne baissent pas les bras. Paul Le Guen, le sélectionneur du Cameroun y va alors pour un ultime changement et décide de remplacer Achile Émana – milieu offensif – par Aurelien  Chedjiou –  milieu défensif -. L’équipe du Cameroun n’a pas le temps de se repositionner correctement et accorde alors un penalty sur une faute Kameni. Katongo,  le capitaine zambien expédie le ballon dans les filets et tout est à refaire pour les Camerounais (82e).

Les coéquipiers de Samuel Eto’o jouent gros puisqu’une défaite est synonyme d’élimination directe. Malgré une grosse domination, les tentatives des lions indomptables sont vaines. Il faudra attendre la 86e, minute et un nouveau centre de Geremi pour voir le but final. Mohamed Idrissou, l’attaquant de Fribourg en Bundesliga se détend comme il peu et du bout de la tête crucifie Mweene à la 86e minute. Score final 3-2.

Dans l’autre match groupe, Le Gabon et la Tunisie n’ont pu se départager (0-0). Dans un match sans véritable panache, les Tunisiens n’ont pu trouver le chemin des filets malgré quelques bonnes occasions franches.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.