Un griot aux cordes électriques

Aboulaye  Koné et Bolo Kan se sont produits avec brio ce dimanche 24 janvier au Balattou dans le cadre de la série de spectacles « Cordes a Cordes ».

Accompagné de ses sept musiciens, Aboulaye Koné a rendu un hommage en trois temps aux victimes du tremblement de terre en Haïti. D’abord par une prose de deux minutes, ensuite par une minute de silence. Sa chanson d’introduction « Haïti » était aussi empreinte de beaucoup d’émotion.

Aboulaye Koné et Bolo Kan au Balattou

Au cours de deux heures de prestation, Aboulaye Koné a présenté dix titres bien enlevés de son répertoire. C’est avec des morceaux comme « Afogné », « Massaya » ou « Bougouni kan » qu’il a su se faire aimer de son public. Sa musique, une fusion de jazz, de blues et de sonorités Djembé Mandingue, qui allie hard et beauté mélodique, a littéralement emporté les spectateurs déjà bercés par l’art de la parole du pays Mandingue. Dans ce contexte, la prestation solo en guitare électrique sur les titres « Soundjata » et « Mali Ba » du maître est venue sonner comme du bonus pour un public ravi.

A en juger donc par l’applaudimètre, le spectacle aura été parfait Un seul bémol est à noter au niveau de la prestation de l’ensemble du groupe, ce dernier paraissait moins détendu et moins à l’aise que d’habitude. Une explication plausible : l’enregistrement en direct du concert sur les ondes de CBC- Radio-Canada. Un concert qui reste à écouter dès qu’il sera en ligne sur internet.

Dramane K. Denkess

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.