KamaTouki : Le kunyaza ou faire l’amour à l’africaine

Vous connaissez le Kamasutra, ce livre indien sur l’art de faire l’amour ? Touki Montréal vous propose sa chronique Kamatouki et vous offre de voyager dans la littérature érotique africaine.

En 2008, Nsekuye Bizimana révélait au monde le kunyaza. Cette technique africaine est «la caresse magique que chaque homme devrait connaître» pour satisfaire une femme.

Selon Bizimana, le kunyaza, terme utilisé au Rwanda et au Burundi, est issu d’une tradition ancestrale de l’Afrique centrale. La technique, destinée à un couple hétérosexuel, est simple : «l’homme tapote le clitoris avec le gland de son pénis». Elle peut être aussi expérimentée dans sa forme complexe, «en stimulant le clitoris, mais aussi les autres organes génitaux externes de la femme, et jusqu’au vagin.» Le kunyaza amplifie le plaisir ressenti par la femme et, par le biais même, satisfait pleinement l’homme.

Pour notre première chronique, nous vous dévoilons le secret de l’amour à l’africaine pour pimenter votre soirée de la Saint-Valentin.

Le secret de l’amour à l’africaine demeure un ouvrage utile pour la révision de certaines bases. Mais le kunyaza, une découverte ? Pas si sûr. Le livre présente le kunyaza comme la technique qui révolutionnera la façon de faire l’amour.

Témoignages à l’appui, l’auteur démontre que des hordes d’hommes et, surtout, de femmes insatisfaits par leur vie sexuelle actuelle seront désormais éclairés et ravis par cette technique. Un peu d’expérience et de pratique peuvent aussi mener à des découvertes similaires, sinon plus exaltantes encore.

Nsekuye Bizimana, Le secret de l’amour à l’africaine, Leduc Editions, 2008.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.