Actualité de la semaine du 20 février

Retrouvez chaque semaine la revue de presse de Touki Montréal. Au programme cette semaine : le coup d’état du Niger, le forum de Bamako, du porno dans une église en Ouganda, le génome africain, le football et la mode égyptienne.

POLITIQUE

NIGER : UN COUP D’ÉTAT PRÉVISIBLE

Les spécialistes de l’Afrique le prédisaient déjà depuis quelques temps, c’est maintenant chose faite. Le  Président du Niger Mamadou Tandja a été victime d’un coup d’État le 18 février dernier. Il a en fait été arrêté par un groupe militaire, baptisé « Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie. » (CSRD), qui le détient actuellement dans un lieu tenu secret.

Selon le journal burkinabé L’Observateur Paalga, ce coup d’État n’est qu’une demi-surprise, car il était pratiquement attendu par les opposants au pouvoir et redouté par Tandja lui-même.  Au pouvoir depuis 1999, ce dernier avait obtenu en août dernier,  une prolongation de son mandat pour encore au moins trois ans, au moyen d’un tour de passe-passe constitutionnel. Pour le journal congolais Le Potentiel, ce coup d’état n’est qu’un juste retour pour un président qui n’a pas respecté son peuple.

Sources : L’Observateur Paalga, Le Potentiel

Pour aller plus loin : Un très bon dossier sur le Niger de Mamadou Tandja paru dans Courrier International.

*******************

ÉCONOMIE

MALI : FORUM DE BAMAKO, 10 BOUGIES ET UN GROS DÉFI

Le Forum de Bamako, un événement consacré à l’alimentation et au développement agricole a lancé cette semaine sa dixième édition. Un anniversaire sous forme de bilan inquiet  sur l’état de l’économie africaine, pour ce qui est progressivement devenu le « Davos » africain.

Conjugué à la commémoration des 50 ans d’indépendance en Afrique,  le thème du forum a été lancé sous forme de défi : Lutter contre la faim en Afrique. Beaucoup d’intervenants qui se sont déplacés au Mali ont dressé un constat alarmant. Selon le FAO, en 2009, plus d’un milliard de personnes souffraient de malnutrition mais l’Afrique subsaharienne est la seule région du monde où la situation s’est aggravée sur le demi-siècle.

Selon Marco Ferroni, directeur exécutif de la fondation Syngenta pour une agriculture durable, il faut rester optimiste. Des pistes de solutions, et de nouveaux modèles économiques commencent à apparaître, et la volonté de faire bouger les choses est de plus en plus présente chez les dirigeants africains.

Source : rfi.fr

Pour aller plus loin : le blog du Forum de Bamako.

*******************

ÉTHIQUE

OUGANDA : DES PHOTOS PORNOS DANS UNE ÉGLISE

La semaine dernière un pasteur a diffusé des photos pornographiques homosexuelles dans une église bondée de Kampala, en Ouganda. Le but de l’opération? Rallier de nouveaux partisans à une campagne destinée à durcir la législation sur l’homosexualité.

La projection a été vue par 300 personnes. Une population minime par rapport à la « marche d’un million d’hommes » prévue mais interdite par la police pour des raisons de sécurité.

Un texte de loi a été déposé devant le parlement en octobre dernier. Celui-ci condamnerait à la peine de mort le viol d’un mineur par une personne du même sexe. La loi rendrait aussi délictuelle toute discussion publique sur l’homosexualité.

Rappelons qu’en Ouganda, l’homosexualité est déjà considérée comme une activité criminelle, passible de la prison à perpétuité.

Source : La-croix.com

Pour aller plus loin : un article sur la loi

*******************

SCIENCES

GÉNOME : LA DIVERSITÉ AFRICAINE AU GRAND JOUR

Desmond Tutu, Photo : P_C_W, Flickr

En matière de génome, il y aurait plus de diversité entre deux Bushmen du sud de l’Afrique qu’entre un Européen et un Asiatique ! Cette conclusion publiée dans la revue Nature pourrait remettre au goût du jour l’intérêt de la science pour l’Afrique, un continent jusqu’à présent peu exploré dans le domaine de la génétique.

La participation de l’archevêque sud-africain Desmond Tutu n’est pas étrangère à la popularisation de cette étude. Les chercheurs Stephan Schuster (Pennsylvania State University, USA) et Vanessa Hayes (University of New South Wales, Australie) ont séquencé le génome complet de Mgr Tutu, représentant des peuples Bantous d’Afrique du sud, ainsi que d’un Khoisan (ou San ou Bushmen), vivant dans le désert de Kalahari, en Namibie. Ils rapportent plus d’un million de petites variations génétiques.

Une découverte très importante pour Cécile Dumas de la revue Science et Avenir. “D’un point de vue historique et évolutif, l’exploration de la diversité du génome du continent africain, berceau de l’humanité, nous rapproche de la population ancestrale dont nous descendons.”

Source : Nature, Sciences-et-avenir.com

Pour aller plus loin : La carte génétique détaillée des différentes ethnies d’Afrique du sud

*******************

SPORT/NOUVEAUX MÉDIAS

LE SITE RENCONTRES AFRICAINES : UN PROJET FOOT, UN PROJET FOU !

Pari réussi pour les deux jeunes journalistes français  Florian Laval et Joan Vigouroux.  À l’aide d’un budget très serré, ces passionnés d’Afrique ont décidé de partir à la rencontre du continent à travers un angle dénué de toute représentation misérabiliste.

Actualité oblige, les sujets sont le plus souvent orientés autour du ballon rond. Les blogueurs ont d’ailleurs entamé leur périple avec la coupe d’Afrique des Nations en Angola, pour l’achever avec la Coupe du Monde en Afrique du Sud, soit 7 mois de reportage !

Sur leur site Rencontres Africaines, on peut suivre leur carnet de voyage et visionner des vidéos très bien réalisées. La chaine télévisée Orange Sport leur en a d’ailleurs racheté quelques unes.

Source : espriblog.com, rfi.fr

Pour aller plus loin : www.rencontres-africaines.org

Le coup de cœur Touki : Little Mickael, le portrait d’un jeune africain qui préfère la danse au football

*******************

BEAUTÉ

ÉGYPTE : LES VERTUS DU KHÔL

Lorsqu’ils cernaient leurs paupières de khôl, les Égyptiens faisaient-ils seulement preuve de coquetterie ? Peut-être qu’avec ce fard sombre, ils cherchaient déjà à se protéger des infections qui les menaçaient, dans un environnement de marais gonflés par les microbes du Nil.

En analysant des « trousses de maquillage » provenant du Musée du Louvre, l’équipe de Philippe Walter (Centre de recherche et de restauration des musées de France, CNRS) a fait une découverte à contre-courant des croyances actuelles. Contrairement à ce que prétend la toxicologie moderne, le plomb qui entrait dans la composition des khôls, loin de menacer la santé des Egyptiens, leur assurait au contraire une protection contre les infections oculaires.

« Cela confirme le rôle protecteur de ce maquillage, qui n’était pas disposé sur les cils, mais sur l’épaisseur même de la bordure de la paupière. Si bien qu’à chaque fois que l’on fermait l’oeil, celui-ci était balayé par l’onguent », dit Philippe Walter.

Quand à savoir si les Égyptien avaient eux-mêmes fait des expériences à l’époque, « nous ne le saurons jamais ! », tranche le chercheur.

Source : Le Temps,

Pour aller plus loin : Apprendre plus sur le khôl

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.