Montréal by Night : Acoustica is the key

Un autre weekend chargé en évènements à travers Montréal. Touki Montréal en a retenu deux pour l’expérience d’un marathon Montréal by Night : deux ambiances différentes en un seul soir, question de voir si le corps et l’esprit arrivent à gérer ces changements de cadences.

La première escale s’est faite à Acoustisca. Un spectacle intimiste organisé par NSE Live Music et qui rassemble plusieurs artistes émergents de la scène musicale montréalaise de Montréal. Avec des styles différents, les chanteurs accompagnés de leurs instruments, se livrent à des performances acoustiques proches du public.

Accueillis par le Grün Vert Café, les spectateurs, captivés par chaque prestation reprenaient en chœur les mélodies des chansons. Une atmosphère légère (et musicale) qui laissait régner une bonne ambiance, chaleureuse et positive. Des styles éclectiques passant de la pop francophone de Honoré (le petit un français qui raconte dans ses ballades comment il a été charmé par les beautés de la ville de Montréal) au Reggae Roots du Collectif XI Production, qui a revisité les grands classiques de Bob Marley avec No Woman No Cry et Turn Your Light Down Low. Un vrai délice pour les oreilles.

Pour se déplacer dans le Grün Vert café, il faut fonctionner par étapes : enjamber les sacs posés sur le sol, donner des coups de fesses  en s’immisçant entre deux chaises  ou encore passer devant les personnes tranquillement installées à leur table et leur gâcher la vue… Désolée ! Paradoxalement, le manque d’espace renforçait cette sensation de faire partie d’une seule et même famille. Plus de couleurs, plus de nationalités, tout le monde était mélangé. «Bienvenue à A…Coustica !», lançait l’animateur Éric M’Boua qui, avec son humour pétillant, a su mettre à l’aise.

Spectacle terminé, direction rue Peel dans le centre-ville pour assister à la soirée Music is the key : un show club Hip-Hop Dancehall orchestré par trois Djs : Dj Mohtorious, Dj Storm des Antilles et Dj Surprise de France. Avec chacun leur particularité, ils ont fait bouger la foule sur les derniers rythmes tendances. Le Dj français était un as du Zouk love. Inutile d’imaginer les positions effectuées par les couples de danseurs. Zouk love vous disiez ?

Une ambiance dynamique qui garde tout de même ce côté «ghetto chic». Les festivités se sont déroulées dans le Café République, qui la nuit se transforme en club. Le décor laisse à désirer, c’est vraiment un café ! Les pâtisseries étaient encore exposées dans les vitrines proches du bar. Comme si l’équipe de la M-Squad Production (les organisateurs du spectacle) s’était approprié les lieux et ensuite convié leurs amis à un party. Leur slogan «Music is the key – Because we love music» ne se reflétait pas dans la foule en délire. «Music is the key – To make more party» aurait été mieux adapté pour ces amoureux du monde de la nuit.

Quelques photos :

no images were found

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE