Actualité de la semaine du 27 février

Retrouvez chaque semaine la revue de presse de Touki Montréal. Au programme cette fois-ci : le nouveau gouvernement en Côte d’Ivoire, un anniversaire triste au Cameroun, un conseil municipal pour enfants au Sénégal et le calendrier modifié de la coupe d’Afrique des nations.

Côte d’Ivoire : Sortie de crise

L’opposition ivoirienne a accepté vendredi 26 février d’intégrer le nouveau gouvernement du premier ministre Guillaume Soro. Alphonse Djédjé Mady, président de la coalition d’opposition Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix, a déclaré que sa formation et son allié le Parti ivoirien des travailleurs, étaient prêts à travailler avec le gouvernement.

Cette décision met fin à la crise politique survenue après la dissolution par le président Laurent Gbagbo du gouvernement et de la Commission électorale indépendante (CEI) le 12 février dernier. Le pays était alors en proie à des tensions et des manifestations dont les répressions ont fait sept morts.

Guillaume Soro avait dévoilé son nouveau gouvernement le mardi 23 février, mais onze postes restaient à pourvoir par l’opposition. C’est la nomination, jeudi 25 février, de Youssouf Bakayoko, de l’opposition Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), à la tête de la CEI qui a amené les opposants à intégrer le nouveau gouvernement.

Sources : gabonews.ga (Gabon), Le Parisien (France)

Pour aller plus loin : Les enseignements de la crise ivoirienne.

Photo : Marco Castro, UN, Flickr

*******************

Cameroun : Souvenir des émeutes de février 2008

Du 23 au 27 février, opposants et dissidents camerounais se sont mobilisés pour commémorer les victimes des émeutes de février 2008.

Célestin Bedzigui, homme politique camerounais exilé aux États-Unis, a déposé une pétition auprès des Nations unies pour demander la mise sur pied d’une commission d’enquête internationale. Le gouvernement s’est dit étonné « du réveil tardif et de l’intérêt aussi subit que malsain pour ces événements, manifesté par ce compatriote qui, de son exil lointain et volontaire, n’est à l’évidence pas au fait des réalités de son pays ».

À Bruxelles, Le Collectif des organisations démocratiques et patriotiques des Camerounais de la diaspora (CODE) a manifesté devant l’ambassade de leur pays. Ils ont également déposé un mémorandum sur les massacres auprès des officiels de l’Union européenne.

En 2008, des milliers de jeunes manifestants étaient sortis dans les rues pour protester contre une révision constitutionnelle. Les forces de l’ordre ont alors ouvert le feu faisant une centaine de morts selon les organisations internationales sur place, une quarantaine selon le gouvernement. Aucune enquête sur ces violences n’a encore été ouverte.

Sources : Le Messager (Cameroun), Le Vif (Belgique)

Pour aller plus loin : La pétition lancée par Célestin Bedzigui sur son blogue

*******************

Sénégal : Un conseil municipal des enfants

La commune d’arrondissement de Yoff, dans le nord-ouest de la capitale Dakar, s’est dotée le 23 février d’un Conseil municipal des enfants. Diminga Tall, 11 ans, a été élue présidente du conseil et sera épaulée par des adjoints et des conseillers pour défendre les droits et les intérêts des enfants de Yoff.

L’idée de ce conseil a été lancée par la ministre de l’Élevage et mairesse de Yoff, Adja Dr Oumy Khaïry Guèye Seck. Le conseil aura pour rôle de donner un avis sur toutes les décisions et tous les projets touchant de près ou de loin aux enfants. Ainsi, ces derniers s’impliqueront dans les processus politiques et apporteront des réflexions et des propositions. La jeune présidente a déjà de nombreux projets : sortir les enfants de la rue, distribuer des fournitures scolaires et engager « des femmes de ménage pour nettoyer les rues ».

Sources : sudonline.sn (Sénégal), Le Soleil (Sénégal)

Pour aller plus loin : Comment créer un conseil des enfants

*******************

CAN 2014 : La Coupe d’Afrique avancée à 2013 ?

Avancer la Coupe d’Afrique des Nations de 2014 à 2013, c’est ce que souhaite l’entraîneur de l’équipe nationale d’Algérie Rabah Saadane. Cela permettrait aux équipes africaines de mieux se préparer pour la Coupe du monde de 2014 qui se tient seulement cinq mois après les matchs de la CAN.

Après le tournoi de 2013, les qualifications pour la Coupe du monde de 2014 auraient lieu la même année mais devront se terminer au mois de novembre 2013 selon l’entraîneur. Il ne précise toutefois comment, en dix mois, parmi une cinquantaine d’équipes, cinq ou six d’entre elles pourront se qualifier. Par ailleurs, l’entraîneur algérien a annoncé que les qualifications de la CAN et ceux de la Coupe du monde se feraient dorénavant séparément.

De son côté, le directeur des communications de la Confédération Africaine de Football, Suleiman Habuba, a déclaré que la décision n’était pas encore officielle. Il attend de rencontrer les dirigeants de la FIFA lors de la coupe du monde en Afrique du Sud.

Source : BBC (Grande-Bretagne),

Pour aller plus loin : Discussion sur la possibilité de la CAN en 2013

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.