Journée de la femme sur Touki Montréal

Pour la journée internationale des droits de la femme ce lundi 8 mars, Touki Montréal vous présente toutes les entrevues réalisées depuis près d’un an avec des femmes. Elles sont artistes, cinéastes, entrepreneures, slameuses, journalistes mais aussi mères, épouses et enfants.

Marie-Êve-Lyne Michel

Journaliste et animatrice, elle a eu l’idée du documentaire Couleur : Noirs. Le film traite de l’histoire des Noirs du Québec ainsi que la question des modèles pour les communautés noires dans la belle province. Touki Montreal l’a rencontré pendant le mois de l’histoire des Noirs au lancement du documentaire.

Queen KA

Elkhana Talbi alias Queen Ka y a présenté l’été dernier une version cabaret de son spectacle DÉLÎRÜM. Avant sa prestation, la slammeuse parle de l’influence de ses origines tunisiennes sur son art, de ses projets et de la scène slam montréalaise.

Joséphine Ndagou

Tazibi comme on la surnomme dans ce pays n’est plus seulement une actrice. Avec Paris à tout prix, la cinéaste camerounaise Joséphine Ndagnou a remporté le prix du meilleur long métrage dans la sélection Africa Numérique au Festival PanAfrica International en 2009. Dans son film, elle joue le rôle de Suzie, une camerounaise qui veux absolument quitter son pays.

Oumou Sangaré

Chanteuse, femme d’affaire, épouse et mère d’un garçon qu’elle ne voit que trop peu, Oumou Sangaré n’a rien perdu de sa superbe. Elle est revenue en force avec l’album Seya avec lequel elle fait le tour du monde depuis bientôt un an. Elle était de passage à Montréal, dans le cadre du Festival de Jazz.

Yasmina Bechio

Membre du groupe Diaspora – nommé dans la catégorie révélation francophone de l’année aux SOBA -, elle  travaille aussi à dénicher des nouveaux talents dans le cadre des Nouvelles soirées Émergence au Gorée. C’est au cours de la soirée du qu’elle a répondu aux questions de Touki Montréal

Maria de Barros

Celle qu’on associe souvent à Cesaria Evora depuis sa découverte à Montréal 2004 était de retour l’été dernier pour le Festival Nuit d’Afrique. Citoyenne du monde, au public présent au Kola Note, un voyage dans un Cap-Vert entremêlé de reggae, salsa et samba.

Anne Milamen

À la tête de la coopérative Styl’Afrique Coop, elle est aussi présidente d’Intermonde, un regroupement de coopératives, d’organismes et d’entreprises impliqués dans le commerce équitable et la diffusion des cultures africaines. Touki Montréal l’a rencontré dans les locaux de sa coopérative.

Empress Deeqa

Née à Mogadiscio, en Somalie, elle chante depuis qu’elle a cinq ans. Installe à Montréal en 1999, elle a déjà accompagné Alpha Blondy, Sister Nancy, Toots and the Maytals, Everton Blender et les Queens of Reggae. L’été dernier, elle a joué à Nuit d’Afrique ainsi qu’au 18e Ciné-spectacles au clair de lune Loto-Québec de Vues d’Afrique.

Senaya

Lauréate du prix de l’interprète de l’année au Festival de la Chanson de Granby en 2003, Senaya a conquis ensuite le Québec avec album Garde la tête haute. Elle a d’ailleurs été en nomination dans la catégorie Album francophone aux prix Juno en 2006. Elle a fait son retour sur scène le 3 décembre. SenayaElle était aussi à une des journées du REPAF.

Marie-Hélène Jean-Baptiste

Au cours de cette journée-conférence du REPAF, Touki Montréal a aussi rencontré Marie-Hélène Jean-Baptiste, conseillère en Sécurité Financière . Elle s’est penchée sur la question du mentorat en affaire.

Rebecca Makonnen

Animatrice de Studio 12 à Radio Canada, elle vient de recevoir le SOBA de l’artiste féminine de l’année dans une émission. Lors du dernier Festival international Nuit d’Afrique, elle était porte parole. C’est au cours de la conférence de presse de dévoilement de la programmation que Touki Montréal l’a rencontré

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.