La Fouine à Montréal : Ça fait mal ! Ça fait mal !

Le Maroc est au Club Soda avec le rappeur français La Fouine. Nous sommes dimanche 21 mars et les portes du Club Soda se ferment devant des jeunes qui n’ont pas eu la chance de se procurer des billets en avance. Le concert se joue donc à guichet fermé et à l‘intérieur, c‘est le feu. La Fouine est une bête de scène, un artiste qui aime son public et qui le lui rend bien !

Hip-hop local first !

Avant son arrivée, une ribambelle de première parties préchauffent la foule tant bien que mal. À chacune des transitions, tout le monde crie: «La Fouine ! La Fouine !» La température est à son comble et les gens ne cessent de crier le nom de l’artiste venu de la banlieue parisienne. Parmi les nombreux artistes d’introduction, il y a le groupe Moine 2 Rue, Karma Atchykah et 4Say. Des bagarres entre des spectateurs sont rythmées par les beats des chansons. Les animateurs du concert rappellent le public à l’ordre plusieurs fois pour calmer les discordes juvéniles qui se déroulent vers l’avant scène.

Accompagné de Dj Arabika, le rappeur montréalais, 4 Say, tient tout de même le public en haleine avec une prestation remarquable. Il s’adresse à la foule en leur disant «Je suis sur la tournée de La Fouine depuis Chicoutimi jusqu’ici à Montréal. Je l’ai prévenu … À Montréal c’est pas pareil frère !».

«La capitale du Hip-Hop c’est Montréal

La Fouine

Le moment tant attendu arrive. Une pluie de téléphones cellulaires se dessine dans le public, comme des étoiles qui éclairent un ciel obscure. Il est là et monte sur la scène avec la musique des champions de la Fifa (je sais pas c’est quoi exactement le titre… La musique qui joue avant tous les matchs de soccer !) La foule est en délire total! Pendant près de deux heures, La Fouine a donné un show constant de qualité. Avec le support de son Dj Battle, un Mc doué et très joueur. Le rappeur a revisité les grand tubes de son dernier album, Mes repères, sorti en 2009. Pour ne citer que les chansons marquantes du spectacle : Cherche la money, Immortelles, Krav’ Maga, Gifle dans ses dents, Nés pour briller, Reste en chien, Hamdoulah ça va et tant d’autres…

Les moments forts du concert

Même les personnes qui ne sont pas fans du Hip-Hop français peuvent y trouver leur compte et ne regretteront pas d’avoir acheté leur billet en avance ! La fouine est un vrai entertainer et la mise en scène de son spectacle est riche en surprises. D’une sincérité époustouflante, il nous raconte l’histoire de sa célèbre chanson Qui peut me stopper, écrite lorsqu’il avait 15 ans. Il pose ses rythmes sur le beat du fameux I got money de 50 Cent avec aisance.

La Fouine fait chanter le public pendant toute une chanson, sans prononcer un mot dans son micro. Les spectateurs chantent ainsi Du ferme du début jusqu’à la fin, sans répit. Impressionnant lorsqu’ils reprennent tous en chœur «Rien qu‘on a les mêmes ‘blèmes, mais les mêmes sourires sur nos lèvres, car on a les mêmes rêves, parce que nos vies sont les mêmes». Ces dernières paroles sont issues de la chanson On est tous les mêmes, reprise en piano voix par le rappeur. Des moments aussi forts que lorsque La Fouine gratte une guitare sèche en acoustique pour fredonner Talkin’ about a Revolution de Tracy Chapman ou encore un No Woman no Cry de Bob Marley.

Il invente même une version remix du classique de Joe Dassin Aux Champs Élysées, qu’il actualise avec les réalités de la drogue et des prostituées. Des artistes invités surprise accompagnent La Fouine sur scène dont Bad News Brown et le Roi Henoc (aller savoir pourquoi ?). Il fait un grand clin d’œil au public montréalais lorsqu’il débarque habillé avec un maillot du Canadien (hockey), signé La Fouine 78 . «Maroc et Montréal, on est ensemble la famille !», s’exprime l’artiste. Le rappeur invite un jeune homme à chanter avec lui la dernière chanson et quitte la scène avec le hit Ça fait mal.

La la la la la Fouime !

La Fouine aime la musique, c’est sûr ! Il respecte aussi son public «Je vous kiff la famille» répète-t-il durant tout le show. Un artiste plein de valeurs qui proclame des messages d’espoir pour les générations à venir.

Son dernier album Mes repères est à savourer chez soi !

Extrait du concert.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.