Salon des vins et spiritueux : l’Afrique s’incruste

Jusqu’au dimanche 28 mars, il est possible de déguster les vins du monde entier. Comme à chaque année le salon des vins et spiritueux de Montréal permet au public de voyager dans les vignes, sans dépenser une fortune. Touki Montréal a voulu faire le voyage. Compte rendu.

Une fois les formalités d’usage rempli, une fois le corps et l’esprit prêts au grand saut, c’est badge au coup et verre à la main qu’il faut affronter avec beaucoup d’humilité, l’esplanade de la grande salle du palais des congrès.

Peu avant le grand plongeon, il a fallu analyser et observer les différentes étapes à franchir. Chers internautes, si vous avez envie de découvrir quelques crus du continent, il ne vous reste que quelques jours. Le salon est l’endroit idéal pour découvrir le dernier Shiraz d’Afrique du Sud ou les produits de Tunisie. D’ailleurs saviez-vous que la Tunisie est un producteur de vins ?

Premier arrêt, la Tunisie.

Capitale Tunis. La compagnie s’appelle Les Vignerons de Carthage. Le guide de ce voyage s’appelle Jean-Claude. Installé au Québec depuis des décennies, il n’a cessé de faire l’aller-retour entre Montréal et Carthage.

N’ayez crainte, il est possible de se procurer des bouteilles ici à Montréal et ailleurs au Québec. La seule adresse à retenir…. la SAQ ! Magon Magus 2005 (Carignan et Syrah), Domaine Clipéa 2009 (Chardonnay) ou Château St-Cyprien sont les quelques crus que vous pourrez savourer un soir d’été, en pensant à la plage de Tunis.

Deuxième escale, le Maroc.

Pas très loin de la Tunisie. En fait, on se trouve chez Gérard Depardieu. Au Québec, il est représenté par Daveluy vins Yves Michaud. C’est d’ailleurs l’ancien journaliste, ancien député et ministre du Québec qui sera notre guide. Il nous fait découvrir le Gérard Depardieu Lumière.

Vous vous demandez peut-être avec quoi accompagnez votre “Lumière” ? Pour Yves Michaud, pensez couscous ou steak tartare. Mais attention, il vous faut suivre une consigne avant la dégustation…

Dernière escale, l’Afrique du Sud.

Si cette année tout le continent est sous les feux des projecteurs, c’est en grande partie à cause de l’Afrique du Sud. Pendant le mois de juin, le pays de Nelson Mandela sera l’hôte de la coupe du monde de soccer. Les yeux du monde seront tournés vers les Eto’o, Drogba, Messi et autres Ronaldo, Henry et Kaka de ce monde. Dans la journée, si on parlera surtout sport, il est fort probable qu’en soirée, le ballon rond laissera la place à la bouteille.

Jusqu’à dimanche, plus de 60 vins sudafricains sont proposées au public. Liez est venu directement d’Afrique du Sud pour faire la promotion de ses vins Balance . Après Montréal, elle s’en ira en Allemagne. N’oubliez pas d’essayer son Sauvignon blanc Sémillon.

Vincent Buhrer est suisse. Mais l’Afrique du Sud, c’est aussi chez lui. Il y a vécu de  5 ans à 15 ans et il y retourne chaque année au moins trois fois. Il vous accueillera avec un bonjour en afrikaans au stand Saxenburg. Faite aussi un tour du côté de la compagnie DGB. Debra vous fera la visite guidée à travers les vins Bellingham.

Surtout, vous devez faire un tour au stand de Thandi. D’ailleurs vous devez absolument voir Vernon Henn. Lui aussi est venu d’Afrique du Sud pour montrer aux montréalais, les vins de sa compagnie, Thandi. C’est l’une des premières entreprises a bénéficier des facilités de l’ère Mandela et des politiques de black empowerment.

2 Commentaires

  1. Il est vrai que plusieurs ne connaissent pas beaucoup les vins étrangers surtout ceux venant de l’Afrique, bravo Touki pour avoir attirer le regard du monde sur un autre bel aspect de l’Afrique!

  2. J’ai, recemment, découvert un “nouveau” vin tunisien, le “Shadrapa”, dans sa version “rouge” : une pure merveille à consommer, cela va sans dire, avec modération (sauf que ses qualités rendent cela difficile, croyez-moi !!!). hamadi khammar

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.