Razia Said : Zebu Nation

De Madagascar à New York en passant par la France, Razia Said est finalement retournée pour un retour aux sources dans son île en 2007. Il lui aura fallu 3 ans pour lancer son album rempli d’un message environnemental.

Razia Said est originaire du Nord-Est de l’île de Madagascar à Antalaha. Elevée par sa grand-mère jusqu’à 11 ans, elle part vivre ensuite au Gabon avec sa mère. Musulmane, elle devient catholique pour pouvoir chanter dans la chorale de sa paroisse. Elle suit ensuite ses études en France pour y faire un doctorat en pharmacie. C’est finalement la ville de New York qui réussit à la retenir aujourd’hui.

L’album Zebu Nation est né lors d’un retour aux sources en 2007. Razia Said y rencontre plusieurs musiciens mais découvre aussi la déforestation de son île. Chantées en malgache, les chansons essaient de réveiller la conscience des malgaches. Mifohaza (Réveillez-vous) , Tsy Tara (Ce n’est pas trop tard), tant de chansons qui invitent l’auditeur à réfléchir sur les conséquences de la déforestation et des cultures sur brulis.

Pour réaliser cet album aux teintes jazzy et musique traditionnelle malgache, Razia Said s’est entourée de musiciens de son île. On y retrouve notamment le guitariste et joueur de marovany (instrument à cordes malgache) Dozzy Njava. L’accordéoniste Regis Gizavo est aussi présent.

Accompagnant le CD, le site de la chanteuse nous fait vivre son message. Même si la présentation est plus qu’originale ( le site défile de gauche à droite), Razia Said nous apporte une valeur ajoutée. Photos, vidéos, l’album Zebu Nation ne peut se dissocier de ce travail sur internet.

Charles Mathon

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE