Actualité de la semaine du 4 avril

Pour sa revue hebdomadaire de l’actualité africaine, Touki Montréal vous emmène au Sénégal pour l’inauguration controversée d’une statue, passe par la Somalie où un groupe extrémiste veut supprimer la musique à la radio et s’arrête en Egypte pour une conférence sur la restitution des antiquités « volées ». Bon voyage !

Sénégal : Inauguration du Monument de la renaissance africaine

Inaugurée le 3 avril dernier lors d’une cérémonie orchestrée par le président Abdoulaye Wade, cette imposante structure de bronze juchée sur l’une des collines de Dakar, est loin de faire l’unanimité chez les Sénégalais.

photo : Jeff Attaway

Pour Me Wade, « cet ouvrage digne du continent montre une Afrique sortant des entrailles de la terre, quittant l’obscurantisme pour aller vers la lumière ». Il est pour Dakar, ce que la Tour Eiffel est à Paris ou la Statue de la Liberté est à New-York. Mais une partie de la population critique le coût exorbitant de la statue (environ 20 millions de dollars canadiens) et le fait qu’un tiers des recettes engendrées par les futures visites du monument, iront au président Wade.

La principale coalition de l’opposition a organisé une marche, malgré l’interdiction des autorités pour exprimer leur mécontentement lors de l’inauguration de de ce monument construit par des Nord-coréens. L’un des porte-paroles de Me Wade, Gia Abrassart, a d’ailleurs déclaré que la Corée du Nord a reçu un pan de terre sénégalaise en échange de sa participation financière.

La venue au Sénégal de la Gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean ,la semaine prochaine inclura la visite du Monument de la Renaissance.

Sources : Agence de presse sénégalaise, Le Monde, CNN, Jeune Afrique

Pour aller plus loin : l’entrevue d’Abdoulaye Wade au Journal du Dimanche.

Le webdocumentaire d’Arte sur le Sénégal incluant une visite dans les entrailles du monument en construction.

**************

Somalie : un groupe extrémiste veut couper la musique

Le 3 avril dernier, les rebelles extrémistes de Hizbul Islam ont donné 10 jours aux radios de Mogadiscio pour qu’elles cessent de diffuser de la musique. Selon le groupe, la musique est contraire à l’Islam. «Nous leur donnons dix jours. Si une radio ne respecte pas cet ordre, elle devra faire face à des mesures de représailles», a menacé Mohamed Hashi Mo’alim Farah, chef du mouvement.

photo : Charles Roffrey

Dans le même temps, l’autre groupe extrémiste influent au pays, al-Shabab a décidé de suspendre la BBC des ondes dans les régions qu’il contrôle. «La BBC appartient à l’Angleterre et diffuse une pensée coloniale et chrétienne à travers le monde musulman. La BBC combat l’islam. Elle est hostile à un pouvoir islamique en Somalie», a expliqué l’organisation.

Le journaliste Ridwan Haji Abdiwali, correspondant à Londres pour la radio somalienne Hornafrik, doute que Hizbul Islam mette sa menace à exécution. Selon lui, le groupe tente surtout de montrer à la population qu’ils sont au même niveau que leurs rivaux de al-Shabab.

Depuis trois ans, les insurgés islamistes radicaux de ces deux groupes contrôlent la majeure partie de Mogadiscio et tentent de renverser le gouvernement.

Sources : BBC News, Reuters, Somaliweyn, Associated Press

Pour aller plus loin : Décryptage des rivalités entre al-Shabab et Hizbul Islam sur le site de la BBC.

****************

Égypte : Conférence sur la restitution des antiquités

Les 7 et 8 avril derniers s’est tenue au Caire, une conférence internationale sur la restitution des oeuvres antiques « volées ». Organisée par le Conseil suprême des antiquités égyptiennes (CSA), cette réunion avait pour objectif de rapatrier des oeuvres dispersées dans le monde. 25 pays ont participé à la conférence, dont le Guatemala, le Nigeria, la Syrie, la Grèce, la Pérou et la Libye qui ont fourni des listes d’objets.

buste de Nefertiti – photo : okkofi

Zahi Hawass, le patron du CSA a cité parmi les oeuvres visées par son pays le buste de Nefertiti exposé à Berlin, la pierre de Rosette détenue à Londres, mais aussi le zodiaque de Denderah, aujourd’hui au Louvre. «Je peux vous dire que certains d’entre nous vont rendre la vie de ces musées qui ont pris nos antiquités misérable », a t-il martelé. Jusqu’à présent, ces 25 pays se battaient seuls de leur côté, pour M. Hawass, cette conférence marque leur volonté de s’unir pour récupérer leurs biens patrimoniaux.

Une autre conférence sera organisée en 2011, la date et le lieu sont à fixer.

Sources : BBC News, Le Monde, Radio France internationale, Al Ahram

Pour aller plus loin : l’avis d’un avocat d’affaires internationales spécialisé dans les contentieux liés aux oeuvres d’art sur le site du Point.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.