Baaba Maal : Télévision

Après neufs ans d’absence, Baaba Maal revient avec un tout nouvel album intitulé Télévision. Cet opus élargi les horizons musicaux habituels du chanteur sénégalais, et explore un monde allant bien au-delà de ses influences traditionnelles.

Mis à part l’album live On The Road, sorti l’année dernière, il faut remonter à 2001 et l’excellent Missing You (Mi Yeewnii) pour trouver un enregistrement de Baaba Maal. Même si son travail avec Africa Express et ses nombreux autres projets l’ont maintenu très occupé, cela n’explique pas le côté inattendu voire décevant de ce nouveau CD.

Dominé par le chant et les claviers de Sabina Sciubba et Didi Gutman du groupe new yorkais d’éléctro, Brazilian Girls, ainsi que par les guitares de l’ancienne star de Compass Point, Barry Reynolds, l’album constitue un mélange courageux qui voit alterner le très brillant mais aussi le beaucoup moins bon.

Quand la mixture marche, comme sur l’inspirant groove électronique de Télévision, le résultat est excellent. Mais quand elle ne marche pas, on se retrouve malheureusement dans des moments embarrassants, tel que sur le morceau Cantaloupe. C’est un peu une impression de gâchis qui se dégage dans ces instants, la voix de Baaba Maal, qui reste son meilleur atout, étant avec surprise sous utilisée.

Entre ces deux extrêmes, on rencontre quand même quelques titres intéressants tels que Tindo qui apporte une touche de blues du désert ou Dakar Moon et son trait de flamenco.

Malgré quelques passages plus qu’agréables, l’album déçoit un peu. Sûrement dans le but de s’adapter à un style entre deux mondes, Télévision est finalement un travail plus accessible qui plaira à un public plus pop.

Nicolas Roux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.