TATV : du hip-hop pour rêver

Avec Pick A Dream, leur deuxième album studio, les Sud-africains de Tumi and the Volume (TATV) persistent et signent. Le hip-hop métissé de soul, de reggae, de jazz et de folk qui les a fait connaître gagne en maturité sur ce nouvel opus.

L’Afrique du Sud attire les regards en accueillant prochainement la Coupe du monde de soccer, mais il serait dommage de ne pas creuser au-delà de cette grande messe sportive. En effet, l’Afrique du Sud regorge de talents musicaux, qui ne se limitent pas à la musique dite world. Que l’on pense à Ben Sharpa pour le rap, BLK JKS pour l’afro-rock ou Gazelle pour le ragga, le choix est vaste. TATV s’inscrit dans cette veine d’artistes post-apartheid qui ont su exploiter avec brio l’ouverture du pays à la pluralité des styles.

Certains d’entre vous ont peut-être eu la chance de voir TATV en 2006 à l’occasion de leur venue au Festival International de Jazz de Montréal. Le groupe est en effet avant tout un ensemble de scène. Leur premier opus paru en 2004, At The Bassline, était d’ailleurs issu de l’enregistrement de l’une de leurs prestations. TATV est composé de quatre membres : Tumi, le MC sud-africain(et poète), David, le bassiste sud-africain vivant à Vancouver, Tiago, le guitariste et Paolo le batteur, tous deux originaires du Mozambique.

En incluant des instruments organiques, TATV se distingue donc de beaucoup d’artistes hip-hop qui basent leurs mélodies sur des rythmes électroniques et minimalistes. Avec eux, le rap prend de la texture et emprunte au jazz, à la soul et même au reggae. Souvent comparé à The Roots, dont il a fait la première partie, TATV est aussi caractérisé par les textes politisés de Tumi, fortement influencé par le contexte socio-politique sud-africain. Le MC se réclame aussi de l’écrivain et poète rebelle zimbabwéen Dambudzo Marechera.

Sur Pick A Dream, des pièces résolument hip-hop (Asinamali, Number 3, Enter the Dojo) raviront les puristes, tandis que des morceaux plus métissés incluant accordéon (Reality Check), guitare sèche (Light In Your Head), violons (Through My Sunroof) emballeront les autres, et l’album au complet les réconcilieront sûrement. Le choix d’un titre en français pour le morceau d’ouverture (La Tête Savante) s’explique peut-être par le lien qui unit le groupe à l’île de La Réunion. C’est en effet l’étiquette réunionnaise Sakifo qui produit les albums du groupe et Tumi Molekane loue une admiration sans bornes à l’artiste de mayola (genre musical populaire de l’île de la Réunion), Danyèl Waro.

En bref, Pick A Dream est un album abouti qui consacre TATV sur la scène hip-hop africaine et même internationale. La cerise sur le sundae : le disque inclut une bande dessinée sur l’histoire du groupe d’une dizaine de pages, réalisée par l’illustrateur français installé à La Réunion : Hippolyte. Un véritable objet de collection impossible à pirater !

Pour en savoir plus sur le hip-hop sud-africain : le dossier de Mondomix.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.