Le dico fou du foot africain

0

Saviez-v0us qu’Albert Camus, l »étranger »  avait joué au foot et porté les couleurs de RUA ? Est-ce que les noms de Neil Tovey, Ashanti Kotoko ou encore de Kalusha Bwala vous disent quelque chose ? Paru aux Éditions Rocher, un nouveau dictionnaire se propose de récapituler pour vous l’histoire du foot africain.

Jean-François Pérès, rédacteur en chef de RMC Sport et chroniqueur de l’émission L’AFTER sur la radio française RMC a eu la brillante idée de rassembler dans un petit ouvrage d’à peine 200 pages les éléments clés qui constituent l’univers du foot africain : le dico fou du foot africain.

Point de hasard si cette mini bible du foot africain sort à quelques jours de la plus grande compétition mondiale de sport, la coupe du monde, qui pour une première fois se déroulera en terre africaine.

Vous retrouverez dans ce guide, aussi bien l’histoire des plus grands clubs, d’Al-Alhy au Raja Club Athletic Casablanca en passant par Ashanti Kotoko ou l’Asec Mimosa. Des portraits de quelques sorciers blancs, devenus indispensables à certaines sélections nationales se retrouvent aussi dans le dico : Claude Le Roy, Henri Kasperczak ou encore Pierre Lechantre avec qui le Cameroun de Samuel Eto’o  a gagné sa  coupe d’Afrique des Nations en 2000.

On y apprend aussi des histoires surprenantes, par exemple sur Thomas Nkono, gardien des Lions indomptables du Cameroun et de L’Espanyol de Barcelone : « …idole de l’emblématique gardien italien Gianluigi Buffon au point que celui-ci prénommera son fil Thomas »

Enfin, un petit abécédaire complète l’ouvrage et dresse la liste de tous les surnoms des équipes nationales africaines. Par exemple, la sélection ougandaise s’appelle les Cranes ou Grues tandis qu’il faut appeler les joueurs zambiens, les Chipolopolos (boulets de cuivres).

Il y a tant d’autres choses qui auraient pu se retrouver dans ce dico, Jean-François Pérès a sans doute fait de son mieux. Qu’importe, le dico fou du foot africain est destiné à tous les amoureux du  soccer africain ou qui veulent le découvrir. Quand à ceux qui ne veulent le consulter qu’une fois au passage pour savoir comment s’appelle par exemple le grand capitaine de la Côte d’Ivoire (Didier Drogba), cet ouvrage sera aussi d’une aide précieuse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.