Le Festival TransAmériques ouvre ses frontières.

Depuis le 27 mai et jusqu’au 12 mai prochain, le Festival TransAmériques bat son plein dans la métropole montréalaise. Cette année, dix-sept villes des quatre continents seront à l’honneur. Deux compagnies de danse contemporaine du continent africain seront de la partie : Le congolais Faustin Linyekula et les burkinabés Salia Sanou et Seydou Boro.

Crédit photo : Agathe Poupeney

Pour cette quatrième édition du plus important festival de création contemporaine de la métropole, les organisateurs ont décidé de faire un tour du monde de la discipline et ainsi de permettre aux montréalais de voyager au rythme de chorégraphies et de mises en scènes « collectives ou intimes ».

À cette occasion, le congolais Faustin Linyekula sera de passage avec sa troupe du Studios Kabako, de Kisangani. Dans cette septième création, More more more…future, présentée au public montréalais (1,2 et 3 juin à l’Usine C), il sera question de musique, surtout du Ndombolo. C’est ce rythme qui a donné au Congo des artistes comme Koffi Olomidé ou Werrason et à l’Afrique, une nouvelle ferveur (entre la chute du Makossa camerounais et l’arrivée des rythmes ivoiriens comme le coupé décalé).

Lors de la première du spectacle au Kunstenfestivaldesarts en Belgique, le studio congolais avait marqué les esprits.  » Cette oeuvre puissante rappelle que l’Afrique mérite mieux que notre compassion » écrivait la journaliste Catherine Makereel dans le journal Le Soir.

Les Montréalais auront aussi droit à Poussières de Sang des burkinsabés Seydou Boro et Salia Sanou. La Compagnie Salia nï Seydou présentera un spectacle inspiré d’affrontements à Ouagadougou. Sur scène, sept danseurs, une chanteuse et quatre musiciens dénonceront à leur façon et pendant une heure, la violence et la cruauté de l’homme.

C’est en 1994 que les deux chorégraphes Salia et Seydou produisent leur première pièce, un duo à mi-chemin entre la tradition africaine et la modernité gestuelle. Ils reçoivent alors le premier prix national du concours de Danse Contemporaine Africaine d’Afrique en création. Depuis, ils n’ont cessé de surprendre leur public partout où ils se produisent.

Crédit photo : Antoine Tempe

Pendant dix-sept jours, 26 spectacles d’artistes auront lieu dans le cadre du Festival TransAmériques sur les scènes d’une douzaine de théâtres, parfois en plein air  et souvent à la belle étoile.  Pour les organisateurs de ce Festival, le FTA permet «  la représentation de l’art de notre époque, à travers les œuvres de chorégraphes, d’auteurs et de metteurs en scènes« .

Les spectacles :

MORE MORE MORE… FUTURE
Faustin Linyekula > Studios Kabako > Kisangani > 1er, 2 et 3 juin > Usine C

POUSSIÈRES DE SANG
Compagnie Salia nï Seydou > Ouagadougou > 5, 6 et 7 juin > Usine C

Extrait de Studios Kabako :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.