Alpha Yaya Diallo de retour à Montréal

0

Voix aérienne, guitare limpide, chœurs chaleureux, rythmes d’Afrique de l’Ouest et liberté d’interprétation… tel est le cocktail dynamité que propose Alpha Yaya Diallo. Présent à Montréal pour le Festival international Nuits d’Afrique, il a livré sa recette à Touki Montréal.

En premier lieu, le polyinstrumentiste ne rate jamais une occasion de voyager. Originaire de Guinée-Conakry, il a sillonné l’Afrique de l’Ouest dans sa jeunesse. Le succès musical aidant, avec ses différents groupes, il fait le tour du monde. Dans le années 80, il pose ses valises en Europe, avant de s’installer au sur la côte-ouest du Canada en 1991.

Ses multiples trajectoires se retrouvent inévitablement dans sa musique. Polyglotte, Alpha Yaya Diallo écrit ses textes en Foula, Malinké, en Soussou, langues d’Afrique de l’Ouest, mais aussi Français et en Anglais.

L’aventure, une philosophie de vie

Les thèmes abordés dans ses chansons n’en sont pas moins universels. L’amour, la vie sociale, la politique, l’immigration, le changement climatique. « Des thèmes qui me sont très chers, ce sont des phénomènes très importants, d’actualité » et Alpha Yaya Diallo ne rate pas une occasion de les valoriser dans son discours.

Véritable fil conducteur dans sa vie artistique, son approche de l’aventure exprime un désir de découverte insatiable et demeure une source importante d’inspiration. « L’aventure, c’est la vision, c’est l’apprentissage, c’est découvrir, c’est s’adapter, c’est le chalenge, les obstacles, il y a le bonheur, le malheur, c’est tout un amalgame de concepts » nous confie Alpha Yaya Diallo.

« Nuits d’Afrique, l’un des meilleurs en Amérique du Nord »

Alpha Yaya Diallo n’en est pas à son premier coup d’essai en terre montréalaise. Le Festival international Nuits d’Afrique est un rendez-vous qu’il affectionne particulièrement : « Il faut reconnaître que c’est l’un des meilleurs africain, world music en Amérique du Nord. C’est aussi beaucoup d’opportunités de rencontrer d’autres artistes, il est très important pour les relations entre musiciens, mais aussi pour la musique elle-même. »

Bien entendu, M. Diallo profite d’être à Montréal pour prendre des notes, car comme il dit lui-même « le festival est une occasion de donner et de recevoir ».

Alpha Yaya Diallo  se produit le mercredi 21 juillet 2010 à 20h30, au Cabaret du Mile-End, dans le cadre du Festival international Nuits d’Afrique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.