Caravane, la grande pédalée: en vélo pour l’Afrique

Papa Amadou Touré, un jeune sénégalais, se propose de faire découvrir l’Afrique aux Africains avec Caravane, la grande pédalée, un organisme sans but lucratif fondé en décembre 2009.

« Permettre, grâce au vélo, une rencontre des cultures et des peuples.  » Va dans les terres et vois la véritable AFRIQUE Va dans la jungle, au plus profond, tu trouveras ton cœur caché ton âme ancestrale et silencieuse  » », peut-on lire sur la page Facebook de l’organisme.

Papa Amadou en pleine réparation

Selon Papa Amadou Touré, initiateur du projet, «l’objectif [est] de pédaler à travers 45 pays du continent noir puis de finir la grande pédalée en Égypte, devant les pyramides».

L’idée serait d’aller fouiller ce continent, ses gens, ses cultures, son talent, son potentiel. Mais « surtout de le montrer par des reportages, aux Africains, durant le voyage, que l’El Dorado, s’il existe, puisse être l’Afrique », souligne Papa Amadou.

Tous les mercredis cet été, l’équipe de Caravane La grande pédalée offrait des cours de mécaniques de vélo-école dans le quartier Ahuntsic/Cartierville. L’organisme collecte et vend aussi des vélos.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.