Le Dr Boris consulte aussi au Canada

Découvrez la critique de la série télévisée ivoirienne Dr Boris, créee par Michael Konan Mikayo et présentée tous les samedis matin à 10h sur les ondes de TV5 Canada.

À Abidjan en Côte d’Ivoire,  le professeur Bamba dirige une clinique privée dans laquelle exerce le docteur Boris. Talentueux, appelé à prendre la direction de la clinique, le Dr Boris, bien que marié, n’hésite jamais à prendre un peu de son temps pour ses patients, surtout ses patientes…

La rumeur de ses consultations privées sont arrivées jusqu’aux oreilles de sa femme, mais elle ne s’en soucie guerre, tant que celles-ci restent loin de son cocon familial.

La série tourne principalement autour de cette clinique, à la manière de la célèbre série américaine Urgence, le Dr Boris étant l’alter ego de Georges Clooney. Rien de moins. En veut pour preuve, le nombre impressionnant de cœur que ce docteur sans spécialité particulière, fait tomber au rythme des épisodes, et qui comme Clara, reviennent parfois le hanter.

Outre le Dr Boris et le professeur Bamba (non moins expert en patiente, surtout jeune), la clinique est le lieu de travail de Michel et Jimmy, deux goujats, respectivement brancardier et nettoyeur de surface. À la réception, les deux infirmières-secrétaires (Antoinette et Laurence) règnent sur la liste des entrées et des rendez-vous, ainsi que sur la diffusion des rumeurs dans la clinique et dans Babi (Abidjan).

Contrairement aux séries du genre comme Urgence, Grey’s Anatomy, Dr House ou Trauma, dans la série ivoirienne, le téléspectateur verra rarement le sang ou le scalpel, et encore moins, les légendaires parties de jambes en l’air qui font leur popularité.

Le Dr Boris (Ahmed SOUANE) est un jeune médecin généraliste

Pudeur africaine impose, la production a plutôt opté pour ce qui fait la recette des séries africaines : scandale et scène de couples, adultère, mysticisme et sorcellerie, charlatanisme et surtout humour et situation cocasse. Comme cette scène dans l’un des épisodes ou des clients molestent les hommes d’un pseudo docteur, tenancier d’un maquis (restaurant pas cher en plein air ), qui s’est lancé dans la production d’un produit anti impuissance… À mourir de rire !

C’est sans doute pour cette raison que Pierre Gang, directeur de la programmation à TV5 Canada s’est battu pour acheter les droits de la série. Les auditeurs de la chaine francophone peuvent depuis la fin du mois de septembre s’imaginer la médecine à l’africaine ou découvrir par le biais d’une série, la vie moderne et traditionnelle de quelques africains.

Quant à ceux qui sont ailleurs dans le monde, la Web TV de TV5 Monde propose depuis  le début de l’automne Dr Boris dans sa programmation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.