Marguerite abouet publie Bienvenue chez Bayou

0

L’auteure d’origine ivoirienne Marguerite Abouet ne s’arrête plus. Après la saga Aya et quelques mois à peine après la sortie d’Akissi, elle publie Bienvenue, illustré par Singeon dans la collection Bayou de Gallimard.

Est-ce que Marguerite Abouet, maintenant auteure reconnue dans l’univers de la BD, est capable d’écrire des histoires autres que sur ce qui se passe en Afrique? Dans son nouvel album Bienvenue 1, l’Ivoirienne démontre que oui.

Sa nouvelle héroïne est blanche, parisienne. Elle s’appelle Bienvenue et étudie les beaux arts dans la capitale française. Son cœur est aussi grand que celui d’Aya de Yopougon : généreuse, à l’écoute et toujours  disponible pour sa famille, ses ami(e)s, ses voisins et même des inconnus.

L’illustrateur a changé. Alors que Clément Oubrerie planche actuellement sur la sixième série d’Aya (sortie prévue le 25 novembre 2010), Singeon, jeune bédéiste a pris la place. Comme les autres avant lui, Singeon a compris ce qui se passe dans la tête d’Abouet. Il le retransmet à la perfection.

L’Univers est contemporain. L’auteure décrit la vie des jeunes parisiens : petit ami, chômage, intégration, suicide, diversité culturelle, misère. Le ton est tout aussi drôle et sarcastique que dans les autres ouvrages de Marguerite Abouet.

Bienvenue est sans sous et surfe entre tous ses boulots. Bienvenue garde des enfants, travaille dans un immeuble de « bourges » aristocrate, doit faire avec ses camarades de classe (qu’elle n’apprécie que très peu), le nouvel amant de sa mère et la libido de tous ceux qui l’entourent. Elle vit avec sa cousine, qui ne rêve que de lèche-vitrine sur les Champs Élysée, aussi pommée qu’elle et amoureuse d’un truand.

Seuls comptent pour elle, le travail, l’amitié et peut-être un jeune homme. Mais il faudra attendre le tome 2 de Bienvenue pour en savoir plus.

D’ici là, peut-être que Marguerite Abouet et Clément Oubrerie auront encore frappé. On parle d’un dessin animé inspiré d’Aya pour le cinéma en 2011…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.