Afrocubism : Quand le Mali visite Cuba

Imaginez un instant que Toumani Diabaté, Kasse Mady, Lassana Diabaté, Bassekou Kouyate décident de faire un album avec les sonorités cubaines d’Éliades Oaches. Le résultat est unique et ça donne Afrocubism, un nouvel album produit par World Circuit et distribué au Canada par Warner Music.

Le disque Afrocubism, sorti il y’a quelques semaines, a été enregistré è Madrid et mixé à Londres. En 1996, le producteur Nick Gold revait d’une fusion entre les deux pays. Une délégation de musiciens du Mali devait de se rendre à La Havane pour collaborer avec des musiciens de Cuba. La rencontre n’a jamais eu lieu et à la place, les Havanais enregistrent seuls ce qui deviendra le célèbre disque Buena Vista Social Club.

Afrocubism, c’est aussi le nom d’une tournée entammée par le cubain Eliades Ochoa et les maliens Toumani Diabaté (kora), Bassekou Kouyaté (ngoni) et Baba Sissoko (tambour d’aisselle). Les musiciens seront de passage à Montréal pour présenter cet album et le fruit d’un travail qui aurait du être fait depuis 1996. L’évènement aura lieu ce vendredi 5 novembre 2010 dès 20 h au Métropolis.

« C’est un retour au source (…) Les liens qui unissent l’Afrique de l’Ouest et Cuva n’ont rien de nouveau« 

Toumani Diabaté en entrevue avec le Magazine World Sound, édition de Mai-Juin 2010

Pour se mettre dans le bain, Touki Montréal vous propose une entrevue réalisée avec Bassekou Kouyaté. C’était lors du Festival de Jazz de Montréal cette année, avant des prestations remarquées et saluées par le public et la majorité des médias.

Le malien parle de sa passion pour son instrument préféré, le Ngoni, ainsi que de la sous exploitation des instruments traditionnels africains.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.