13e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal

Après le Festival des films du monde, le Festival du Nouveau Cinéma et bientôt Cinémania, les cinéphiles n’auront pas le loisir de se reposer. La 13e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal prendra l’affiche entre le 10 et le 21 novembre prochain.

« Prendre le pouls du monde actuel », tel était le crédo des RIDM en 2009. Cette année, l’organisation n’a pas changé son fusil d’épaule. Si le thème n’est pas aussi clair que l’an dernier, la programmation proposée par l’organisation laisse penser qu’il y a toujours cette volonté de rester au plus près des grandes préoccupations de ce monde.

100 films sélectionnés, 37 pays disséqués, 166 séances à ingurgiter, 58 cinéastes et invités étrangers, beaucoup de nouveautés donc 16 premières mondiales, 23 premières Nord-Américaines, 42 premières Québécoises. Autant dire du gâteau pour les cinéphiles, captivés par le documentaire, ce cinéma du réel et de la vérité, comme le décrivait si bien Henry-François Imbert.

L’Afrique sera bien évidemment au menu de cette 13e édition. Égypte, Afrique du Sud, Ouganda, Congo, Maroc sont les pays que visiteront d’une certaine façon les Montréalais. Les thèmes abordés sont à la fois récurrents et récents : enfants soldats, vie difficile, vieillesse, univers des danseuses du ventres.

Voici la sélection de Touki Montréal :

–          Les tortues ne meurent pas de vieillesse : Hind Benchekroun

–          Congo in four acts : Dieudo Hamadi, Kiripi Katemo Siku, Divita Wa Lusala

–          Grace, Milly, Lucy…des fillettes soldates : Raymonde Provencher

–          On the other side of life : Stefanie Brockhaus, Andy Wolff

–          La nuit, elles dansent : Isabelle Lavigne, Stéphane Thibault

–          Les fros : Stéphanie Lanthier

–          Voisins : Tahani Rached

Quelques bandes annonces :

http://www.youtube.com/watch?v=R35SgIktOTM

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.