Congo, la paix violée de Zoé Lamazou et Sarah Leduc

0

Premier reportage conçu pour Ipad par la chaîne France 24, Congo, la paix violée, plonge le visiteur au cœur du Nord-Kivu, au Congo, où un nombre record de femmes se font violer chaque jour.

Les deux journalistes de la chaîne française Zoé Lamazou et Sarah Leduc sont partis, en avril dernier, récolter sons, images et témoignages au Congo. Aidé par l’équipe de France 24 pour la mise en forme, le produit fini donne un résultat innovateur dans le contenant, riche dans le contenu.

Les auteurs ont choisi de traiter le côté judiciaire du viol des femmes congolaises, qui ne diminue pas depuis la fin de la guerre dans le pays dévasté. On entend des mères dont les enfants ont été agressés et des victimes, dont le violeur est souvent un voisin.

Il y a des avocates, qui tentent tant bien que mal de convaincre les femmes de porter plainte. Mais comme le système de justice est corrompu, la plupart des malfaiteurs s’en tirent avec quelques mois de prison et sont rapidement de retour dans les rues, qu’ils partagent avec leurs victimes.

On se promène, en images et en sons, dans des prisons, dans des maisons et dans les rues du Nord-Kivu, où chaque jour, des femmes sont en danger. On lit des choses étonnantes, des faits déconcertants et de tristes histoires, qui font partie du quotidien de ces combattantes.

Statistiques, textes informatifs et brèves côtoient témoignages sonores ou visuels, photographies statiques ou mouvantes, tout y passe dans ce webdocumentaire, qu’on peut vraiment qualifier de multimédia, et de multiplateforme.

Difficile de ne pas se laisser distraire par les images de qualité, mais les textes, même s’ils sont denses, valent la peine de s’y attarder. La navigation est facile et agréable. Par contre, on ne sait pas trop bien où ça finit, et où ça commence. On ne sait pas où et comment revenir au menu de départ. Peut-être est-ce plus facile sur la tablette Ipad…

Les journalistes ont eu la sensibilité de faire parler les femmes et les autres intervenants, sans trop de narration de leur part.

Congo, la paix violée. À voir, à lire et à écouter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.