Fespaco 2011 : Ça tourne!

0

La 22e édition du Festival panafricain de cinéma de Ouagadougou s’est ouverte hier soir au Stade du 4 août dans la capitale du Burkina Faso. Officiels, musiciens burkinabés et africains, danseurs, échassiers, spectacle de chevaux et feux d’artifice ont donné le signal du départ de ce festival lors de la cérémonie d’ouverture sur le thème Songe de jeunesse chorégraphié par Salia Sanou dans un stade quasi comble.

Lancement de la 22e édition du Fespaco. Photo: Floriane Denis

Avant que le premier ministre Tertius Zongo ne donne clap d’envoi du festival, Michel Ouédraogo, délégué général du Fespaco, a présenté brièvement cette 22e édition. Pas moins de 111 œuvres ont été retenues pour la sélection de la compétition officielle et 84 pour la sélection hors compétition.

L’art ne sera pas seul au cœur de ce festival, dont le thème est « Cinéma africain et marchés ». D’ailleurs, le Fespaco s’accompagne du MICA (Marché international du cinéma africain). Car, comme le rappelle M. Ouédraogo, «le cinéma est une industrie » et le cinéma africain ne peut vivre d’air pur et d’eau fraîche, à l’image du Fespaco lui-même qui a connu ces dernières années des difficultés financières.

Cette année, l’organisation semble bien rodée. Mais rien ne sert de discourir, « le Fespaco ne se raconte pas, il se vit », a déclaré le délégué général de l’événement. Alors, restez sur Touki Montréal pour vivre le Fespaco au jour le jour, et faire le point les enjeux du cinéma africain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.