Dub Inc rend le Cafe Campus Hors contrôle

Du bon reggae en français? Qui l’eût cru? Le groupe Dub Inc. a prouvé à son public montréalais que le métissage des styles et des personnes donne un résultat explosif. Pour la première fois à Montréal, le groupe a donné un concert au Café Campus. La place était pleine et  les Dub Inc. ont été conquis par ce public qui les attendait depuis des années.

Après une belle introduction aux tendances rock, la grosse voix Ragga du chanteur Komlan résonne dans tous les haut-parleurs de la salle. Le second,  Bouchkour, vient le rejoindre sur scène avec un entrain remarquable. Dès les premiers titres, les deux chanteurs font sauter le public à l’unisson. Les deux amis ne cachent pas leur plaisir et expriment aux spectateurs qu’ils sont très heureux d’être en ville : «Hier on était à Toronto, ils ont mis la barre assez haute. On voulait savoir si les Québécois étaient plus chaud!».

Les cris de la foule sont sans équivoque. Réponse évidente à vue d’œil, tout le groupe transpire, des chanteurs aux musiciens. Impossible de se retenir de danser, la musique des Dub Inc. est entraînante et fait bouger.

Même leur bassiste, Moritz Von Korff, ne peut s’empêcher de se déhancher derrière sa guitare. Peu de personnes sont assises d’ailleurs. L’action se passe dans la fausse. Les jeux de lumière vert, jaune, rouge emportent radicalement les spectateurs dans une ambiance Roots-Reggae.

Dès les premières notes d’une nouvelle chanson,  la foule réagit immédiatement, connaissant toutes leurs œuvres par cœur. Les morceaux Tout ce qu’ils veulent, Laisse le temps, et Dos à dos issus de leur dernier album Hors contrôle ont un véritable succès. Les performances vocales des chanteurs sont épatantes.

Lorsque Komlan parle à l’auditoire, sa voix est dès plus normale; mais une fois transformée en mode Dancehall, il donne l’impression d’être possédé. Son acolyte Bouchkour envoute complètement le public en poussant ses mélodies orientales, comme les chanteurs de Raï (étant d’origine Kabyle), extrêmement vibrant. Leur complicité est palpable sur scène, un duo très enjoué. Une bonne humeur contagieuse. Tout le monde festoie.

Derrière ses allures d’amusement, les Dub Inc. cachent des messages symboliques. Balayant ainsi des sujets de société comme la politique française, l’esclavage ou encore les valeurs de l’amitié. Pour une première à Montréal, le baptême de Dub Inc. est réussi. Artistes comme public, tout le monde est ravi.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE