Nabila Ben Youssef : de l’humour à la sauce piquante

Nabila Ben Youssef apparait rayonnante lors de la rencontre de presse organisée au restaurant KOKO. Entre entretien téléphonique et photographie de presse, l’humoriste Tuniso-Québécoise répond  aux questions de Touki Montréal.

Le spectacle s’intitule Drôlement libre, pourquoi ce titre ?

Mon spectacle est un peu comme une trilogie. Au début, il s’appelait Arabe et cochonne, puis Arabe et cochonne bio. Enfin, on a tranché pour Drôlement libre. Ce titre me plait parce que c’est de la liberté avant tout dont je veux parler. Je suis partie de mon pays à la recherche de cette liberté de parole et d’expression. Pour moi, c’est comme l’air qu’on respire, c’est primordial.

Dans ton spectacle, tu es assez acerbe!

Ce n’est pas tout le monde qui accepte d’être critiqué, mais j’ose parce que les Québécois sont des personnes ouvertes d’esprit. Certains sont même venus me voir à la fin du spectacle pour me dire que je leur avais fait passer un bon moment. Je ne veux pas être méchante. Je veux faire rire!

Nabila, crédit : Olivier Samson Arcand, OSA Images

Y-a-t-il des différences avec ta première représentation?

J’aborde les mêmes thèmes parce qu’ils sont d’actualité et ne sont pas abordés par d’autres humoristes. Je suis allée encore plus loin dans mes propos, que ce soit dans la religion, la sexualité, la séduction, ou dans ma façon de voir la réalité d’ici.

Ce qui est nouveau, c’est la partie sur la Tunisie où je parle de ma nostalgie ainsi que de ma fierté d’être Tunisienne. Je fais aussi allusion au test de citoyenneté que j’ai passé  et qui coïncide avec le référendum de 95.

Te considères-tu comme une féministe?

Oui, parce que je défends les droits de la femme. Il y a encore beaucoup de chemin à faire parce que ces droits sont encore fragiles. Tant qu’il y aurait des femmes dans d’autres pays qui n’ont pas les mêmes droits qu’on a ici, je continuerais d’être féministe.

Dans certains pays, certaines n’ont même pas le droit de jouir! Mais, je ne suis pas une féministe bornée. Je suis une féministe qui adore les hommes! Femmes ou hommes, nous sommes tous les deux essentiels pour faire avancer une société.

Nabila Ben Youssef présentera son nouveau spectacle le 30 mars au Théâtre Saint-Denis.

1 commentaire

  1. […] http://toukimontreal.com/actualites/2011/03/21/nabila-ben-youssef-de-l%E2%80%99humour-a-la-sauce-piq… Marqué : humour, Nabila Ben Youssef Publié dans : Entrevue, Humour, Touki Montréal ← Tiken Jah Fakoly : révolution africaine à l’Olympia Nabila Ben Youssef ou l’art de déranger → "J'aime"Soyez le premier à aimer ce post. Soyez le premier à commencer une conversation ! […]

LAISSER UN COMMENTAIRE