La «Beautiful Imperfection» selon Asa

0

Sorti fin octobre 2010 en France, le petit dernier du faucon (signification de Asa en yoruba) a déjà fait son nid en Europe. Beautiful Imperfection est un amalgame de genre musical teinté par une voix chaude, puissante et reconnaissable parmi la floraison d’artistes folk qui fait l’actualité musicale en ce moment.

Entre le folk acoustique énergique, la sensualité du reggae et la soul version 80e, le nouvel opus marque un tournant dans la carrière de la Franco-Nigérienne. Les mélodies inspirées qui ressortent de son album racontent à la fois les déboires et les joies de la vie. Elles ont chacune une influence particulière ce qui rend l’album plus éclectique que le précédent.

Rafraichissant, le premier titre Why can’t we mérite d’être écouté en boucle durant  tout le printemps. L’enjoué Maybe a l’art de raconter tout le malheur du monde sur une mélodie entrainante et enjouée. Peut-être est cela la beauté de l’imperfection?

Questions est probablement le morceau le plus dépouillé et le plus poignant des douze titres de l’album. Ceux qui pensent que la célébrité a fait oublier ses racines à l’artiste seront heureux de l’entendre chanter en yoruba sur Oré, Bimpé ou encore Broda Olé.

Asa passe avec succès le cap fatidique du second album avec ses magnifiques imperfections qui frôlent la perfection. C’est une bande sonore en accord parfait avec l’apparition des premiers rayons du printemps québécois. La Tracy Chapman nigérienne ne sera pas juste une étoile filante. Elle n’a pas fini de déployer ses ailes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.