Racisme : l’affaire de tous

Pour sa douzième édition, la  Semaine d’actions contre le racisme (SACR), qui a eu lieu du 21 au 25 mars à Montréal, avait comme thématique la jeunesse et la diversité culturelle au Québec. Retour rapide sur cette semaine.

Selon Terrence Wissler, coordonnateur des activités de la CIDIHCA (Centre International de Documentation et d’Information Haïtienne, Caraïbéenne et Afro-Canadienne),  le thème choisi pour l’édition 2011 de la SACR est assez évocateur : « la jeunesse est l’avenir dans la progression contre l’endiguement du racisme ». Cette thématique se voulait dans la lignée de la Caravane de la tolérance et de la série de court métrage contre le racisme diffusée à l’ONF.

M. Wissler explique que « les activités réalisées durant cette semaine d’actions étaient un peu décevantes en terme d’assistance, mais qu’il s’est toujours passé quelque chose d’extraordinaire à chaque événement ».

Il prend l’exemple de la soirée Gospel organisé dans une Église portugaise sur le Plateau. La communauté portugaise n’a pas seulement prêté l’endroit pour l’occasion, mais a participé aux chants, aux côtés de la chorale anglophone.

C’est cette ouverture à la pluralité ethnique que tente d’asséner la SACR depuis maintenant douze ans. Terrence Wissler souligne le fait que cette édition avait un objectif stratégique. Le but étant d’instaurer des points d’ancrage solides pour que la SACR devienne de plus en plus populaire chaque année.

La Semaine d’actions contre le racisme est une initiative montréalaise qui a séduit plus d’une autre ville à l’international. L’organisme UNITED for intercultural Action a repris le concept et l’a instauré dans 17 villes européennes. Cette semaine contre les discriminations raciales est maintenant traduite en 10 langues et fait son chemin à Québec, Sherbrooke, Ottawa, Toronto et outre atlantique.

Terrence Wissler rappelle que des activités concernant l’afro-descendance ont été organisées durant cette douzième édition. Il ajoute que « l’Afrique reste le continent avec le plus de préjugés, il est donc essentiel d’avoir une belle assistance africaine ».

Tout au long de l’année, la CIDIHCA organise des évènements sur la diversité culturelle .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.