Nabila Ben Youssef ou l’art de déranger

La première de Drôlement Libre, le dernier spectacle de Nabila Ben Youssef, était drôlement culottée ce mercredi 30 mars au Théâtre St-Denis. Musique orientale, cris berbères, vêtements tunisiens, l’entrée sur scène de Nabila Ben Youssef est explosive. Les sujets qu’elle aborde aussi!

Celle qui n’hésite pas à se déclarer comme la « traductrice de l’absurdistan » traite avec humour et sarcasme des sujets les plus à risques : extrémisme, immigration, dictature, corruption, religion, sexe. Elle brise tous les tabous et démonte clichés sur clichés avec en leitmotiv la fameuse phrase « lapidez-moi si je me trompe! ».

Aucune censure, aucune demi-mesure, la «kamikaze de la liberté» mesure au millimètre près chacune de ses phrases pour qu’elle ait l’effet d’une bombe.

[audio:http://toukimontreal.com/actualites/wp-content/uploads/2011/04/Nabila-Ben-Youssef-drolement-libre-extrait-1.mp3|titles=Nabila Ben Youssef – drolement libre – extrait 1]

Dans un décor typiquement maghrébin, elle apprend au public les rudiments de l’alphabet arabe. Sur une carte interactive, elle localise la Tunisie et nous raconte son enfance.

Après le cours de linguistique et de géographie, elle initie les spectateurs au baladi. Ces enchaînements calculés et le nombre impressionnant de gags à la minute sont révélateurs des améliorations apportées aux versions précédentes.

« Saviez-vous que 85 % des musulmans dans le monde ne sont pas arabes? La majorité vit en Asie. Donc, le musulman type n’est pas un brun barbu qui porte une ceinture de dynamite en mangeant un shish taouk. C’est un jaune imberbe qui porte une ceinture de karaté en mangeant des egg rolls! »

Après une ovation générale, Nabila réapparait rayonnante. Émue jusqu’aux larmes, elle assure que « c’est sa meilleure scène et son meilleur public depuis qu’elle a commencé!».

L’humoriste a remercié chaleureusement son public ainsi que le Québec pour lui avoir donné l’occasion de s’exprimer parce que « la liberté d’expression, c’est comme l’air qu’on respire. Si on vous enlève cette liberté, vous mourrez! »

Parfois hésitante, Nabila a toutefois beaucoup plus d’assurance que lors de ses premières représentations. Si la livraison du texte manquait peut-être de fluidité à certains moments, elle n’en demeure pas moins dynamique et efficace. Avec des sujets aussi osés et un choix de livraison du texte aussi instructif, elle ne pouvait que se faire repérer par Juste pour rire.

[audio:http://toukimontreal.com/actualites/wp-content/uploads/2011/04/Nabila-Ben-Youssef-drolement-libre-extrait-2.mp3|titles=Nabila Ben Youssef – drolement libre – extrait 2]

no images were found

Si vous voulez assister à deux heures d’humour décalé et intelligent, guettez son prochain one woman show à Montréal sur http://www.nabilarebelle.com/

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE