Lura (res)sort de l’obscurité avec son album Eclipse

Le Cap-Vert diffuse ses notes de romantisme aux sons langoureux de la voix de Lura. Cette Portugaise d’origine capverdienne revient avec son quatrième opus mélangeant musique traditionnelle et Africaine.

Cesària Évora a été l’initiatrice et ambassadrice de la morna. Lura emboîte ses pas avec talent. Cette Créole des quartiers de Lisbonne pose sa voix pétulante et lascive sur les rythmes sensuels de la morna.

Les morceaux s’enchaînent, mais ne se ressemblent pas. Néanmoins, chaque morceau s’entremêle autour de la guitare, du violon, du cavaquinho (sorte de mandoline) et des percussions. Quelques surprises sont à prévoir avec les sonorités de l’accordéon malgache dans le morceau Marinhero ou les résonances jazz dans Quebrod Nem Djosa.

Lura met fin à l’hiver avec le timbre chaud de sa voix. Les morceaux Maria et Mascadjon dérideront les détracteurs de la danse. Les percussions et les rythmes chaloupés de ces morceaux sont un parfait remède contre la grisaille.

À vous de revêtir vos plus beaux apparats du printemps pour vous livrer à quelques pas de danse! Et qui dit printemps, dit balades romantiques.

La belle Capverdienne base son album sur des mélodies voluptueuses comme l’illustre les morceaux Um Dia, Terra’l ou Queima Roupa.

Dernière surprise et de taille : Lura signe le dernier morceau de son album “Canta Um Tango” avec Teofilo Chantre, le compositeur de Cesària Évora. Une ode à l’amour et à la sensualité du tango.

Lura a commencé sa carrière en 1996 avec l’album Nha Vida. Repérée par Cesària Évora, elle continue sa route pour se produire dans le monde entier. Elle signe la musique Morna dans le film Fados de Carlos Saura sorti en 2007 et a été nommée en 2006 à un BBC Award pour les musiques du monde dans la catégorie « nouveaux albums » avec son opus Di Korpu Ku Alma.

Le seul bémol réside dans la barrière de la langue. Il est difficile de percer les mystères des compositions de Lura lorsqu’on ne parle pas portugais. Toutefois, l’énigmatisme du message véhiculé ne peut  rendre que plus sensible aux mélodies envoûtantes et au timbre chaleureux de sa voix.

Fermer les yeux. Lura fait voyager vers des horizons où les hivers rudes sont remplacés par des saveurs tropicales. Elle fait appel à votre libre arbitre. Entre pousser les meubles pour danser ou vous reposer au son de sa voix, le choix est votre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.