Le Collectif de solidarité au Canada avec les luttes sociales en Tunisie est honoré par le Cerium

Lancé après la vague de contestation qui a touché la Tunisie, un collectif initié par deux Québécois d’origine tunisienne se retrouve parmi les cinq finalistes du Prix 2011 la personnalité internationale de l’année du Centre d’études et de recherche internationale de l’Université de Montréal (Cérium).

Organisé en collaboration avec le quotidien Le Devoir et l’émission de Radio-CanadaUne heure sur terre, le prestigieux prix du Cerium a choisi cette année cinq finalistes de qualité : Régine Chassagne, membre du groupe Arcade Fire et fondatrice de l’ONG Kanpe active en Haïti, Yannick Nézet-Séguin, chef d’orchestre, David Payne, directeur, Projet d’appui au parlement d’Haïti de USAID,  Denis Villeneuve, cinéaste, réalisateur d’Incendies, et Haroun Bouazzi et Sonia Djelidi, porte-paroles du Collectif de solidarité au Canada avec les luttes sociales en Tunisie.

Pour cette dernière, le seul fait d’être présent dans cette liste hautement concurrentielle est une victoire en soit, aussi bien pour la communauté tunisienne, que pour toutes les communautés d’immigrants, aujourd’hui mélangé aux autres.

«On est honoré de faire partie des cinq finalistes. On ne s’y attendait pas», a indiqué à Touki Montréal, Sonia Djelidi. Selon elle, la présence du Collectif dans la liste des finalistes est une reconnaissance importante de la capacité des Québécois, d’ici ou d’ailleurs, de participer et de soutenir les mouvements démocratiques dans le monde entier.

«Ouverte aux Tunisiens et aux amis de la Tunisie», le Collectif pour la Liberté et la Démocratie en Tunisie est une organisation à but non lucratif, non partisane qui s’est donnée pour objectif de contribuer à «l’instauration et à la sauvegarde de la démocratie issue de la révolution, ainsi qu’au développement socio-économique en Tunisie».

Lors de la révolution tunisienne, le Collectif pour la Liberté et la Démocratie en Tunisie a organisé plusieurs actions à Montréal et ailleurs au Canada pour sensibiliser l’opinion publique sur la situation en Tunisie.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.