Urban Spirit de Diogal

0

Avec son quatrième album, Urban Spirit, Diogal Sakho, le chanteur d’origine sénégalaise poursuit sa trajectoire de manière proprette, mais sans plus.

Sur cet album, Diogal est essentiellement européen, décrivant ses virées nocturnes au cœur de la ville, tout en se servant de sa langue maternelle, le wolof.

Diogal, qui réside en France maintenant, est né à Ngor, dans la banlieue de Dakar. Il est membre du peuple Lébou, des pêcheurs majoritairement musulmans vivant concentrés dans la presqu’île du Cap-Vert à Dakar.

Lorsque s’amorce les premiers titres de l’album teinté d’une écriture résolument folk, la voix feutrée et l’instrumentation discrète a tendance à charmer.

Le premier titre Reer, fait même espérer un album à la hauteur de ces compatriotes comme Cheikh Lô ou encore Ismaël Lo.

Malheureusement, des arrangements folk-rock convenus et une fâcheuse tendance aux envolées lyriques à la batterie (pas toujours utiles) viennent gâcher les espoirs de ce quatrième opus.

Urban Spirit est peut-être un de ces albums qu’il faut ranger dans le tiroir d’un style world mondialisé.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.