Africa United : le rêve plus fort que la réalité?

0
286

Il était une fois, des enfants rwandais qui voulaient assister à la Coupe du Monde de Football 2010, à Johannesburg. Sauf que leur histoire n’a rien d’un conte merveilleux. Pourtant, c’est ce que voudrait faire croire la réalisatrice Debs Gardner-Paterson dans Africa United.

Présenté le 30 avril pendant la 27e édition du Festival Vues d’Afrique, le film fait voyager le public dans l’univers de ces enfants pour qui tout problème à une solution quand on a un rêve à réaliser.

Fabrice est un adolescent doué avec le ballon rond. Dudu, son jeune ami et manager, fait tout pour qu’il puisse devenir un grand joueur de football. Quand son protégé se fait repérer par un sélectionneur officiel pour participer à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde, Dudu met tout en œuvre pour que son ami puisse se rendre en Afrique du Sud.

Dans son périple, il entraîne Béatrice, sa petite sœur, qui rêve d’aller à l’école. Le chemin jusqu’à Johannesburg est semé d’embûches. Le film oscille entre la dure réalité des principaux problèmes du continent et les rêves innocents d’enfants.

L’humour supplante les problèmes toujours évoqués avec légèreté, tels que le trafic d’enfants, la prostitution infantile, les enfants-soldats, le SIDA et les orphelins qu’il a faits. À aucun moment il n’est fait allusion aux massacres de 1994 entre Tutsis et Hutus. Tout ce qui compte, c’est le football et de garder le sourire.

Parler de voyage initiatique serait une erreur puisque chacun des personnages, sous leur caractère enfantin, font preuve d’une grande maturité pour leur âge. Chacun a dû affronter ou affronte encore ce qu’aucun enfant lambda de l’Occident n’aura jamais à surmonter.

Africa United est un film amusant teinté d’idéalisme. Il n’a pas l’ambition d’un documentaire-choc ou d’un film poignant. Il veut juste divertir. Ce qui le différencie des autres films, c’est qu’il va au-delà du cliché de l’Afrique qui souffre. Il dépeint avec humour et intelligence celle qui rêve.

À regarder en famille!

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE