Racisme : mode d’emploi par Rokhaya Diallo

Rokhaya Diallo publie en mars 2011 son livre Racisme : mode d’emploi chez Larousse. Fondatrice de l’association antiraciste «les Indivisibles» en 2007, la chroniqueuse franco-sénégalaise s’est notamment fait remarquer lors de face-à-face véhéments avec des journalistes reconnus dans le milieu journalistique français comme Robert Ménard ou tout récemment, Éric Zemmour.

Rokhaya Diallo propose avec courage de s’interroger sur la question du racisme en France et dans le monde. Plus particulièrement le racisme de tous les jours, celui qui peut sembler positif et inoffensif alors qu’il est plus sournois et plus pernicieux.

L’introduction de l’ouvrage donne le ton du livre : dialogue ouvert avec le lecteur, proximité avec celui-ci par l’adoption d’un ton léger et humoristique, partage d’anecdotes personnelles et surtout, explication claire de son entreprise bâtie intelligemment au travers de dix-huit chapitres. Mais il ne faut pas se méprendre : la réflexion de la militante sur le sujet épineux qu’est le racisme et le quotidien des minorités en France n’est pas aléatoire et superficielle.

«Inacceptable sous quelque forme que ce soit, le racisme est avant tout l’instrument d’un système de domination. Et chacun d’entre nous participe à sa construction en l’acceptant. Nous devons donc prendre nos responsabilités.»

Rokhaya Diallo s’arme de ses lectures théoriques en appuyant chacune de ses idées par des concepts explicités dans des bibliographies intéressantes et diverses. D’Albert Memmi en passant par le philosophe Jean-Paul Sartre, sans omettre l’emblématique film de Desmond Nakano, White man’s burden sur les rapports entre Blancs et Noirs ; Rokhaya Diallo équilibre avec subtilité et habileté ses expériences intimes et des discours beaucoup plus profonds et idéologiques.

Les forces de Rokhaya Diallo sont d’une part, l’utilisation avec finesse de l’humour et de ses nombreuses flèches (ironie, sarcasme, absurde) pour adoucir des réalités complexes et très souvent cruelles. D’autre part, elle clarifie avec efficacité ses propos et illustre ceux-ci par des exemples concrets tirés de l’existence de chacun. En plus de poser des questions pertinentes sur des sujets comme l’islamophobie, le sexisme ou encore «la question blanche» ; l’auteure propose des solutions, des ouvertures. Elle permet la naissance d’un débat, de potentielles polémiques dans un unique but : le changement des mentalités.

«L’évolution actuelle du racisme ne pourra être infléchie qu’à une seule condition : que les fondements du fonctionnement de notre société soient remis en cause.»

La lecture de Racisme : mode d’emploi peut être éprouvante, mais elle reste toutefois nécessaire. L’auteure insiste sur le rôle de tous et l’implication consciente ou non de chacun dans le phénomène de discrimination raciale :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.