SMOD, le dernier album du groupe malien

«J’ai pas peur du micro», «CA chante», «Problèmes Dans Ma Tête» ; des titres forts et évocateurs, interprétés par SMOD, un jeune trio malien qui monte en flèche et qui a de qui tenir.

SMOD, le nouvel album de groupe du même nom, paru début 2011, présente un son nouveau et engagé. Si ce nouvel opus est produit par Manu Chao, qui laisse sa marque audible sur l’album, ce n’est pas un hasard.

Ousco, Sam et Mouzy

C’est en effet en 2005 que Manu Chao rencontre SMOD, qui a déjà produit deux albums, Duni Kuntala en 2001 et Taitola en 2005. Pendant que le producteur français d’origine espagnole enregistre au Mali Dimanche à Bamako d’Amadou et Mariam, il fait la connaissance de leurs fils, Sam Bagoyoko, l’un des trois membres de SMOD.

Manu Chao monte souvent regarder SMOD jouer sur le toit de la maison familiale et les enregistrent de façon informelle. Un album, SMOD, émerge finalement de ces rencontres nocturnes.

Les influences de Manu Chao et d’Amadou et Mariam sont indéniables dans la musique de leur progéniture. Mêmes rythmes, même musicalité, c’est toutefois dans les propos que se démarque le plus SMOD.

Les paroles des 13 chansons de l’album sont plus engagées et politiques, notamment dans Les Dirigeants Africains et J’ai Pas Peur du Micro, en duo avec la très militante rappeuse française Keny Arkana (qui connaît aussi Manu Chao, ayant fait plusieurs de ses premières parties). On note aussi plus de guitare acoustique dans les chansons des jeunes rappeurs, comme dans Nedetado ou Problèmes Dans Ma Tête.

Principalement une guitare et trois voix, des paroles engagées, des histoires fortes, un lyrisme original et unique, voilà la force de SMOD. Le groupe fait partie d’un nouveau son africain, mélange de sons urbains et de rythmes modernes, jumelés à la musique africaine traditionnelle.

À l’origine, le groupe est formé de Sam Bagoyoko, Mouzy et Ousco. Les rappeurs de Bamako sont bientôt rejoints par Donsky, d’où l’acronyme du groupe. Malgré de départ de Mouzy qui quitte le groupe en 2001, les trois autres décident de conserver le nom du groupe en souvenir de sa contribution.

Ils sont invités à chanter aux cérémonies officielles de la Coupe d’Afrique des Nations en 2002. En 2009, ils assurent les premières parties d’Amadou et Mariam , de Sporto Kantès et font le tour de l’Europe. Ils sont de nouveau en tournée cette année, avec plusieurs concerts à venir dans les prochains mois en France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.