Un premier Festival du film Marocain à Montréal

0

Montréal accueille pour la première fois le Festival du Film Marocain entre le 13 et le 15 mai. Pour cette première édition, le cinéma Impérial offre la projection de sept films et un court-métrage durant la fin de semaine.

Cette première édition se veut volontairement modeste afin de pouvoir bien gérer les projections et offrir un accueil chaleureux à chaque cinéphile. Ce sera l’occasion de voir des films comme Wathever Lola wants de Nabil Ayouch, Ahmed Gassiaux d’Ismaël Saidi, Jeu de l’amour ou encore Tentations, le film de Mohcine Nadifi.

Pour le fondateur du Festival du Film Marocain, Adil Hosni, «dans chaque film on peut retrouver une dimension différente du Maroc à travers le regard de chaque réalisateur».

La sélection éclectique de films devrait permettre de toucher un public large, d’autant que l’objectif de ce festival n’est pas de se limiter à la communauté Marocaine, mais au contraire de toucher le maximum de personnes.

Cette pléiade de films commence avec la projection de Whatever Lola wants, l’histoire d’une jeune américaine qui s’éprend de la danse orientale ainsi que d’un jeune Égyptien.

Elle fera tout pour réaliser son rêve d’apprendre la danse Baladi et de s’intégrer dans l’univers arabo-musulman. Le tournage de ce film s’est fait au Maroc. L’histoire est touchante et la réalisation prometteuse.

Adil Hosni est parti avec cette ambition de créer une plateforme d’échange entre culture cinématographique Marocaine et Québécoise. Cette aspiration se réalise enfin avec l’investiture du cinéma Impérial du 13 au 15 mai. La fin de semaine est pluvieuse, une raison de plus pour découvrir ou redécouvrir le cinéma Maghrébin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.