Jazz 2011 : Blitz the ambassador dear africa

Découvert de l’année aux Ghana Music Awards, cuvée 2000, le Ghanéen d’origine Samuel Bazawule était de passage le 27 juin sur la scène Bell du Festival international de Jazz 2011.

Après un premier disque en 2004 (Soul Rebel), le rappeur Blitz the Ambassador a sorti cette année Native Sun, un album dans lequel il mélange plusieurs des sons qui l’ont façonné, notamment hip-hop et afrobeat.

C’est avec ce style enivrant et contagieux que Samuel Bazawule a su attirer et surtout garder une foule en délire, au rythme des « Montreal is in the house » ou de certains classiques de la musique africaine, reprise façon Blitz the Ambassador, par exemple « Soul Makossa » de Manu Dibango ou « Pata pata » de Miriam Makeba.

Le chanteur a aussi profité de la tribune qu’il avait pour dénoncer certains leaders du continent africain, qui dilapident les ressources à la cadence des armes, ainsi que des pas militaires. « Seuls les Africains peuvent trouver une solution [à leur problème] », a lancé le rappeur.

Quelques photos de la soirée :

no images were found

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.