Claudia Tagbo, Shirley Souagnon et d’autres «maudits français»

0

Jusqu’au vendredi 15 juillet prochain, le Cabaret des maudits français est en représentation au Monument National juillet. L’occasion de voir un florilège d’humoristes qui surprend par sa composition et sa symbiose avec les spectateurs.

L’animateur Jérémy Demay promet d’emblée des surprises, dont le calibre des artistes invités et le côté informel de leurs prestations.

L’animateur Arthur se présente alors, en proposant son nouveau sketch que le public est amené à jauger. Le duo se fait avec Martin Matte, puis avec la Québécoise d’origine tunisienne Nabila Ben Youssef. Il reviendra plus tard sans pense-bête, en engageant la salle sur des thèmes tels que le divorce.

Élie Semoun, lui, se désole de son trou de mémoire subit la veille. Il se sert néanmoins de cette risée pour en rigoler un bon coup.

L’improvisation est omniprésente ou semble-t-il. À un moment, un couple est appelé à rejoindre la scène. On se rend vite compte que des micros sont collés à leur visage. Le Malien d’origine Noom Diawara et la Marocaine Amelle simulent les clivages des couples mixtes.

Parmi les ovations du public, celle pour Claudia Tagbo est la plus nourrie. La Française d’origine ivoirienne traite notamment des mensonges des mecs, des relations entre hommes et femmes ainsi que de la curiosité engendrée par son postérieure.

L’autre fleuron du show s’appelle Shirley Souagnon. Les anecdotes ne manquent pas, notamment sur son allure androgyne. Même la douane montréalaise s’y est méprise.

La politique est un autre des sujets abordés. Mike Ward et ses acolytes le font avec brio.

Arrive enfin Ben, de son vrai nom Cédric Ben Abdellah, qui maîtrise manifestement la recette de l’humour : dire beaucoup de phrases incohérentes avec l’air indécis.

Bien que les organisateurs encouragent les gens à en parler à travers les médias sociaux, voire à diffuser l’enregistrement sur internet, rien n’équivaut l’expérience en vrai. Ils sont peut-être maudits, mais ils sont assurément drôles.

Quelques photos d’une des réprésentations

no images were found

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.